Oneshoot Gragas x Illaoi

Bonsoir, voici une petite nouvelle sur Gragas et Illaoi très coquine. J'espère que ça vous plaira, en tout cas ça ne devrait pas vous laisser de marbre. http://static.mnium.org/images/contenu/actus/LOL/Gragas/Gragas_Splash_02.jpg x http://ddragon.leagueoflegends.com/cdn/img/champion/splash/Illaoi_0.jpg **Gragas x Illaoi** Dans sa quête de concocter la boisson la plus forte, celle qui arracherait « la gueule » comme il le disait, Gragas parcourait à présent la région, à quelques Teemos de Bilgewater. Il marchait sur le sable, près du rivage, avec sa grosse bibine en suivant le chemin jusqu’à la ville portuaire où il pourrait trouver le rhum le plus piquant de tout Runeterra. Les pirates savaient concocter un tel rhum, aussi fort, aussi sucré mais à la fois amer, avec l’arrière-goût de coco banane qui se mêlait aux douces saveurs sucrées et à l’acidité de l’alcool. Chaque gorgée était comme voir des milliers de Soraka chevaucher dans le ciel pour venir nous entourer et prendre soin de nous. Oui, le rhum était une boisson divine pour les pirates. La nuit tombait, Gragas continuait son chemin. Il était seul, les gens avaient peur de s’approcher des rivages le jour mais encore plus la nuit. On racontait que des monstres marins enlevaient les gens pour les dévorer mais Gragas n’avait pas peur, il n’y croyait pas. Pour lui, ce n’était que des vieilles légendes et rumeurs fumeuses. Les étoiles de la constellation d’Aurélion Sol se dessinaient à l’horizon comme des cristaux de verre suspendues au lustre de la voûte céleste. Une mystérieuse brume verte apportait une odeur âcre et une atmosphère étrange. Alors que le rivage s’étendait, une presqu’île assez grande se dévoilait devant lui. De la pointe, semblait émaner cette brume verte odorante qui ne dérangea toutefois pas notre ami habitué à l’odeur de l’alcool. Curieux, Gragas marcha en direction de la pointe. Il découvrit un temple, surement religieux avec des symboles bizarres partout. La brume recouvrait l’endroit presque entièrement et la vision était difficile. Il put néanmoins distinguer une silhouette noire assez imposante dans toute cette brume. Des bruits de pas se firent entendre. Gragas cria alors : {{champion:79}} : Qui va là ? Montrez-vous ! ??? : Insolent ! Comment oses-tu pénétrer sur le territoire sacré du divin Nagakabouros ? {{champion:79}} : Hein ? Qui êtes-vous ? {{champion:420}} : Je suis la grande prêtresse Illaoi ! Et tu es sur le territoire sacré et divin de mon dieu ! Je vais te punir pour cet affront stupide ivrogne ! {{champion:79}} : Un territoire sacré ? Oh excusez-moi chère madame, je ne le savais pas ! Dans ce cas je vais m’en aller et vous laisser tranquille… {{champion:420}} : Tu n’iras nulle part étranger ! Je vais t’offrir en offrande à mon dieu ! C’est le châtiment que tu mérites misérable mortel ! Un tentacule s’abat sur Gragas qui parvient à le bloquer et à le repousser. Illaoi charge sur Gragas qui esquive l’attaque. {{champion:79}} : D’accord, la grosse matrone veut se battre ? Parfait ! Je vais te faire ta fête ! Je m’en fiche complètement de ton dieu et il est hors de question que tu me tues pour tes rituels de vaudou sorcière ! {{champion:420}} : Comment ça grosse ? Tu vas regretter ton insolence misérable insecte ! Personne n’a le droit de me traiter ainsi de la sorte ! Prépare-toi à affronter mon terrible courroux ainsi que celui de mon dieu ! Des tentacules poussèrent autour de Gragas. Il était encerclé de toutes parts et Illaoi, plus en colère que jamais fonçait sur lui. Usant de ruse, Gragas remua son baril de bière et ouvrit l’orifice vers Illaoi. La bière la propulsa hors du champ de tentacules et Gragas s’empressa de sortir lui aussi à coups de bidon. {{champion:420}} : Ourf ! Quelle est cette horrible mixture ? Je ne m’attendais pas à cela ! {{champion:79}} : Bon ! Maintenant tu vas te calmer espèce d’excitée, sinon je te calmerais moi-même ! {{champion:420}} (se relève) : Tu vas mourir ! Je vais t’écrabouiller ! {{champion:79}} : C’est plutôt moi qui va t’écrabouiller ! Tu ferais mieux de pas faire trop la maligne avec moi petite boudinée ! {{champion:420}} : Comment m’as-tu appelée ? Cette fois tu es allé trop loin étranger ! Je vais t’anéantir ! Graaaaa !! La mer s’agita brusquement, des vagues immenses s’échouèrent sur les rochers du rivage. De nombreux tentacules poussèrent encore et toute la presqu’île en était pratiquement remplie. Un orage surgit brusquement et le ciel auparavant calme, se transforma en une mer d’éclairs. {{champion:79}} : Puré, elle a de la ressource la grosse matrone ! On dirait bien que je vais devoir utiliser ma technique ultime ! {{champion:420}} : Hahaha ! Tu fais moins le fier maintenant ! Tu l’auras voulu ! Je vais t’apprendre qu’il ne faut jamais me mettre en COLERE ! {{champion:79}} : Ah ouais ? Mate moi ça grosse dinde ! Gnnniiii ! Super pet de la mort qui tue ! Gragas tourna le dos à Illaoi et fit un pet tellement long et bruyant. L’odeur nauséabonde recouvrit toute la presqu’île en quelques secondes à peine et les tentacules s’évaporèrent, ne pouvant supporter l’odeur. Illaoi s’évanouit, ne pouvant résister à une odeur aussi épouvantable et le calme revint sur la presqu’île avec l’orage qui se calma. Gragas s’approcha d’Illaoi, étalée par terre. {{champion:79}} : C’est bon, elle a l’air K.O on dirait. Ce qu’elle est belle en tout cas ! Quelles courbes ravissantes ! Et ces cheveux magnifiques ! {{champion:420}} (ouvre les yeux) : Tu as gagné étranger ! Ta force est tellement impressionnante, même mon dieu s’est retiré devant toi. Fait de moi ce que tu voudras ! je veux juste mourir dans la dignité ! {{champion:79}} (l’aide à se relever) : Je ne veux pas vous tuer, Illaoi. Vous êtes très jolie et j’adore vos courbes et vos fesses rebondies. Vous avez une peau magnifique et des cheveux dignes d’une déesse. Je m’excuse pour avoir pénétré sur votre territoire, la curiosité m’a envahie. {{champion:420}} : C’est vrai ? Vous me trouvez belle ? {{champion:79}} : Bien sûr ! Toutes ces filles qui sont minces, qui ressemblent à des squelettes sont tellement fausses et artificielles comparées à vous qui êtes naturellement magnifique. Votre dieu a de la chance de vous avoir comme prophétesse. {{champion:420}} : Vous êtes tellement galant et romantique. Puis-je savoir quel est votre nom étranger ? {{champion:79}} : Gragas, pour vous servir madame ! {{champion:420}} : Eh bien Gragas, venez ! J’aimerais vous montrez quelque chose qui comblera vos jolis yeux et bien plus. {{champion:79}} : Où m’emmenez-vous ? {{champion:420}} : Au sommet du temple, attendez moi ici, je reviens. Gragas attendit en bas des escaliers pendant quelques minutes. Illaoi revint, entièrement dénudée, ne laissant que la peau de son corps. Ses courbes généreuses eurent un effet foudroyant sur Gragas qui n’en revenait pas. {{champion:420}} : Alors ? Que dîtes-vous ? {{champion:79}} : Wow, vous êtes sublime ! {{champion:420}} : Laissez-moi vous débarrasser de ces vêtements qui doivent être encombrants pour vous. {{champion:79}} : Non problemo baby… Wow. {{champion:420}} : Gragas, moi aussi j’adore vos courbes généreuses. Votre brioche est si douce et délicieuse et vos moustaches de barbare, vous êtes un homme, un vrai ! Gragas commença à devenir légèrement rouge, Illaoi se déhanchait autour de lui. Elle se mit derrière son dos et commença à masser ses épaules tendrement en embrassant le cou du bonhomme. {{champion:420}} : Relaxe toi ! Profite bien de ce moment ! {{champion:79}} : C’est très relaxant. Oh hihi ! {{champion:420}} : Ne soyez pas timide oh ! Je suis entièrement à vous ce soir ! Oh ! Et si nous passions à la vitesse supérieure ? {{champion:79}} : Sure Babe ! {{champion:420}} : Racontez moi vos fantasmes, que désirez-vous en ce moment si torride ? {{champion:79}} : J’aimerais goûter à vos lèvres pulpeuses, elles doivent être délicieuses ! {{champion:420}} (Embrasse Gragas sur la bouche) : Hummm, les vôtres sont délicieuses aussi. {{champion:79}} : Ah oui, vous êtes divine ! J’adore cela ! {{champion:420}} : Ensuite ? Dîtes moi tout, je veux savoir ! Oh oui ! {{champion:79}} : Je voudrais caresser vos fesses si délicates et rondes. {{champion:420}} (se tourne à dos) : Allez-y, touchez les, oh oui ! J’aime ça moi aussi ! {{champion:79}} : Wow, elles sont si douces, si excitantes ! {{champion:420}} : Oh oui, pétris les, malaxe les ! Quel bonheur ! {{champion:79}} : Tes seins ont l’air si ferme et doux ! {{champion:420}} (se retourne) : Tu veux les masser ? Vas-y ! Je suis chaude ! {{champion:79}} : Oh Illaoi, je crois que c’est la première fois que je ressent autant de sensations délicieuses. {{champion:420}} : Moi aussi beau gosse. Mais dit moi, tu ne m’as pas encore montré ton petit ami. Laisse-moi faire, je vais lui faire plaisir ! {{champion:79}} (se sent honteux) : Hum, c’est-à-dire que… {{champion:420}} : Le voilà ! Il est mignon ! Peut n’importe la taille, ce qui compte c’est comment on s’en sert. {{champion:79}} : Tes mains sont magiques Illaoi. {{champion:420}} : Il n’y a pas que mes mains, couche toi par terre sur le dos, je vais combler tes désirs les plus obscurs ! {{champion:79}} (S’exécute) : Oh, tu es une vraie tigresse déchainée Illaoi ! {{champion:420}} : Je t’ai bien étudié mon petit Gragis, maintenant nous allons monter au septième ciel toi et moi. {{champion:79}} : Oh oui, je t’aime Illaoi ! {{champion:420}} (Se balance sur le knacki de Gragas) : Oh oui ! Oh ! Es-tu prêt pour ce voyage trésor ? {{champion:79}} : Sûr ! Ah ouais… J’adore quand tu fais du cheval sur mon petit canon. {{champion:420}} : Go cow-boy, je t’emmène au Far-West ! J’adore le rodéo ! {{champion:79}} : Moi aussi, quel bonheur ! {{champion:420}} : J’adore ton canon, il me fait penser à une sucette délicieuse. Je veux le lécher ! {{champion:79}} : Je t’en prie babe ! Illaoi se mit dans une position très caliente. Pendant qu’elle léchait le disco stick de Gragas, ses fesses et son entrejambe se retrouvaient sur la tête de Gragas qui rougit encore plus. {{champion:79}} : Dis Illaoi, tu sais quel est mon plat préféré ? {{champion:420}} : Non, dis-moi trésor. {{champion:79}} : Les moules, bien fraîches. Hum. {{champion:420}} : Oh, j’adore cette sensation. Gragas tu es un vrai homme ! Oh oui ! {{champion:79}} : Illaoi tu es la plus belle des femmes de cette planète. Je peux mourir heureux à présent. {{champion:420}} : Mourir ? Mais non, sinon où j’irais moi ? Toute seule ici sans toi ? {{champion:79}} : Ne t’inquiète pas babe, je vais t’emmener au paradis ! {{champion:420}} : Oh hihi ! Tu es si coquin ! {{champion:79}} : J’ai plein de cartouches dans mon mini fusil d’assaut et je compte faire mouche ! {{champion:420}} : Ne rate surtout pas ta cible ! Hihihi ! Gragas et Illaoi firent donc l’amour et nous n’allons pas entrer dans tous les détails pour ne pas trop choquer. Ils passèrent une super soirée et Illaoi était tombée complètement amoureuse de Gragas et ne voulait pas qu’il s’en aille. Lui de son côté, n’avait pas oublié l’obsession de vouloir fabriquer la bière la plus forte et divine du monde entier. La bière ultime qui le saoulerait. Tous les deux, assis côte à côte au clair de lune, tête contre tête avec un sourire divin sur les lèvres. {{champion:420}} : Quelle nuit magnifique ! Les étoiles sont si belles, brillantes. Oh Gragas, je voudrais que tu restes avec moi ici pour toujours. {{champion:79}} : Illaoi, vous êtes tellement divine. J’aimerais rester pour toujours à vos côtés, mais… {{champion:420}} : Mais ? {{champion:79}} : Ma famille ne serait surement pas d’accord et j’ai une quête importante à réaliser. Je ne peux pas rester ici pour toujours Illaoi mais ce n’est pas de votre faute. {{champion:420}} : Non ! Ne pars pas ! Je t’en prie ! Reste avec moi, nous vivrons ici pour toujours et nous serons heureux, je te le promets ! {{champion:79}} : Désolé Illaoi, mais je ne peux pas. Je vous aime mais je ne peux pas rester ici pour toujours. {{champion:420}} : Non ! Cela ne peut pas se terminer ainsi ! {{champion:79}} : Je promets de revenir vous voir lorsque j’en aurais l’occasion, sachez que je ne vous oublierais jamais. {{champion:420}} : Ca j’en suis sûre, car tu resteras avec moi ici pour toujours !! Des tentacules géants sortirent de terre et remplirent de nouveau la péninsule. Illaoi était de nouveau en colère et tentait de contenir Gragas sur son territoire. Mais celui-ci refit sa technique secrète. Il lâcha un pet encore plus nauséabond que le précédent et les tentacules se dissipèrent et Illaoi s’évanouit également. Certaines étoiles se détachèrent même du ciel tellement la puanteur était forte. Après quoi, Gragas s’enfuit et repris sa route vers Bilgewater, laissant la petite odeur nauséabonde comme souvenir et signe d’au revoir à Illaoi. {{champion:420}} : Oh ! Gragas ! Tu pètes comme un vrai homme ! Fin **Morale de l'histoire : Vaut mieux que ça soit dehors que dedans.**
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler