[Participation Evénement] Le Démon Rouge.

Petite participation à l'événement des Volontaires pour le mois de la création. Cette histoire est un peu plus sombre que les histoires habituelles. Les personnes les plus fragiles ainsi que les mains assassins sont invités à passer leur chemin. Pour les autres, j'espère que cette histoire saura vous distraire ! *Musique Jazz* https://www.youtube.com/watch?v=jkT9MpcFdjA Les habiles notes du piano de Sona, sublimées par le saxophone de Bard feraient presque oublier les ténèbres de ce bar mal famé des bas-fonds de Bilgewater, le "Redhead Paradise". L’odeur de tabac se mélange à celle d’herbes plus orientales, imprégnant la fibre des vêtements des habitués de fragrances interdites sur la voie publique. Les dés roulent, les cartes se dévoilent et les piles d’or s’écroulent. De charmantes jeunes femmes se lèvent, visiblement déçues et s’en vont requérir la compagnie d’un champion plus chanceux. L’endroit pourrait presque paraître chaleureux si la quasi-totalité des individus présents n’étaient pas armés. Un groupe de quatre personnes vêtues de costumes blancs pénètre dans le bar. La musique et les jeux se poursuivent, mais discussions s’interrompent un instant, le temps pour la population habituelle de dévisager les nouveaux arrivants. Ils avancent d’un pas détendu vers le comptoir du bar, guettant discrètement autour d’eux un éventuel signe d’hostilité. L’un d’entre eux, jeune blond élégant, pose son coude gauche sur le comptoir, dévoilant un étrange gantelet étincelant. Après avoir commandé d’un geste du doigt une boisson alcoolisée titrant probablement au-delà du double de son âge, il s’adresse au Barman : - « C’est vous le Barman, Braum ? » - « Vous voyez quelqu’un d’autre derrière le bar ? Non ? Vous avez votre réponse. Monsieur… ? » - « Monsieur… Madame, vous savez, je me considère comme non-binaire… » - « J’ai demandé votre nom. Vous pouvez être un oiseau géant multicolore ou un chien géant habillé d’une peau de lamantin, tant que vous avez de l’argent et que vous me commandez autre chose que de l’eau, je m’en moque complètement ». - « Hum. Je m’appelle Ezreal. Bien. Ici c’est Vi, là Lucian, Jayce. Enfin, voici Galio. Ces noms vous disent certainement quelque chose. Cependant je n’ai pas vraiment le temps de faire connaissance. Maintenant que les présentations sont faites… Vous devez pouvoir me dire où je peux trouver… Le Démon Rouge ». Braum s’arrête brusquement d’essuyer la coupe à cocktail dans ses mains. Certains champions à proximité ne peuvent s’empêcher de tousser légèrement après avoir avalé le contenu de leur verre de travers. Les plus proches du bar s’écartent, laissant sur place leurs consommations. Braum lève doucement les yeux de son torchon pour regarder Ezreal dans les yeux. - « Je ne vois pas de qui vous parlez, jamais vu de ça ici. Vous pouvez boire, jouer parier sur l’e-sport, mais si vous venez chercher des problèmes je peux vous expliquer comment sortir... ». Ezreal fait signe à Vi, qui lui remet un petit sachet en tissu. Braum reste muet, souriant légèrement. Lucian s’avance, posant lui aussi son bras sur le comptoir : - « Nous sommes venus pour parler affaires ». - « J’ai bien compris. Le Démon Rouge va arriver. J’ai envoyé quelqu’un ». - « Vous êtes télépathe ? Je n’ai vu personne. Vous vous moquez de moi ? » - « Si vous ne vous fiez qu’à vos yeux, vous ne tiendrez pas longtemps dans ce milieu et encore moins dans cette ville ». Avant que les deux hommes ne puissent poursuivre leur échange, quelqu’un s’avance vers le groupe d’individus. Cigare à la bouche, il les invite à le suivre : - « Le Démon Rouge va vous recevoir. Suivez-moi ». - « Vous êtes ? » demande Jayce, en réajustant la fleur de son costume. - « Malcolm Graves et le chien vert à côté de moi, c'est Twitch ». - « Joli cigare ». - « Je trouve aussi ». Le groupe se met en marche, vers le fond de la salle. Graves écarte un rideau, dévoilant un escalier recouvert de velours, baignant dans l’obscurité la plus totale. La seule source de lumière semble provenir de la sortie, quelques mètres plus haut. L’escalier débouche sur une imposante mezzanine, proposant une vue panoramique sur les tables de jeux, le bar, l’orchestre ainsi que la scène où Katarina continue de danser. Ezreal fronce les sourcils et regarde autour de lui. Il avait remarqué la présence de cet espace en entrant dans le bar mais ne l’imaginait pas si grand et luxueux. Devant lui se tient un homme imposant. Son cigare enfoui sous une épaisse et longue barbe rousse ne semble apparaître que par intermittence lorsqu’il inspire, pour disparaître dans une fumée opaque. Une jeune femme en tenue légère pour la saison, allongée sur un canapé de cuir attire l’attention de Jayce, qui ne peut s’empêcher de la dévisager des talons à la tête. Il échange un rapide regard avec Lucian, qui a aussi remarqué la présence de cette élégante personne. Ezreal, visiblement moins intéressé que les deux autres, s’adresse à l’imposant barbu : - « Vous devez être le fameux Démon Rouge, maître de cette ville. Vous imposez le respect, c’est certain. La crainte, aussi. On m’a soufflé que vous êtes la personne la plus influente de Bilgewater. Nous aimerions parler… affaires avec vous ». Ezreal se retourne vers Jayce pour lui donner quelques pièces d’or et poursuit : - « J’espère que vous ne prendrez pas mal, mais nous préférons… Libérer la demoiselle pour la soirée. Je ne connais pas vos prix mais je suppose que la somme que nous lui proposons sera suffisante pour l’éloigner quelques minutes et nous permettre de discuter entre professionnels ». Jayce s’approche, dessine un petit sourire du coin des lèvres et s’apprête à déposer l’argent sur la table face à la jeune femme lorsqu’ il entend le bruit caractéristique d’un fusil à présent prêt à tirer. Il se retourne lentement vers la source sonore et remarque Graves, arme à la taille, La jeune femme, prend l’or des mains de Jayce, se redresse sur le canapé et commence à rire. L’imposant barbu, silencieux jusqu’à présent fait signe à Graves de baisser son arme et s’adresse au groupe visiblement tendu : - « Vous n’avez pas tort sur un point. Les gens ont peur de moi et m’appellent Gragas, le Boss. Par contre, le Démon Rouge, c’est elle ». Gragas apporte un verre plein à ras-bord d’une liqueur exotique des plaines du Nord à la mystérieuse jeune femme, qui semble avoir du mal à contenir son rire. Galio, qui était resté impassible jusqu’à présent, s’avance, jetant un regard noir à Jayce qui retourne auprès de ses comparses : - « L’incompétence règne dans nos rangs et je me dois de prendre les devants. Ils ont tendance à considérer que nos coutumes de Piltover regardant les affaires sont universelles. Croyez bien que mes associés et moi-même regrettons cet incident. J’espère que le Démon Rouge ne nous en tiendra pas rigueur ». La demoiselle saisi son verre et en avale le contenu d’une traite puis le repose bruyamment sur la table. Ses yeux semblent brillants, son regard évasif et ses joues laissent apparaitre les couleurs d’un état d’ébriété avancé. Elle passe la main dans ses longs cheveux roux pour se recoiffer puis tend son bras vers Gragas, qui dépose sur sa main un chapeau. Après avoir placé ledit chapeau sur sa tête et constaté une nouvelle fois que le verre est vide, la jeune femme daigne enfin répondre à Galio : - « Appelez-moi Miss Fortune, le Démon Rouge, comme vous voulez. Ne vous en faites pas, je ne suis pas vexée, sinon vous seriez déjà tous morts. Je suis même plutôt flattée. Nous ne recrutons que les plus belles femmes de la région. Je fais visiblement honneur à la maison ». Ezreal s’avance, ouvre le sachet en tissu et le pose sur la table. Miss Fortune sourit, se recule légèrement et se positionne au fond de son siège : - « Des essences bleues. C’est quelque chose de sérieux que vous avez là. Avec le contenu de ce sachet vous avez de quoi faire planner un Corki jusqu’aux Îles Obscures ». - « N’est-ce pas ? Les cristaux les plus fins de la région ». Miss Fortune sourit de nouveau, de façon plus prononcée. Sur scène, une charmante chanteuse rousse, elle aussi, fait son entrée. Les lumières dansent devant ses pas. Elle s’avance sur la scène, jouant avec la longue extrémité de son bandeau. Braum quitte le bar et dépose à ses pieds un étui à violon. Le ton de la musique change. La demoiselle commence à chanter d’une voix envoutante, rendant le bar silencieux. https://www.youtube.com/watch?v=R8ICkUjzsvE Gragas desserre légèrement le nœud de sa cravate, alors que Miss Fortune fait signe à Ezreal d’examiner les essences bleues de plus près. Elle s’approche au point d’avoir son visage à quelques centimètres à peine des cristaux. Ezreal fait de même, hésitant intérieurement à remonter légèrement les yeux pour contempler le décolleté de Miss Fortune. Celle-ci, semblant ne pas y prêter attention, poursuit : - « Regardez-moi ça... Vous venez ici pour me revendre des essences bleues ? Les plus fines de la région… C’est bien vrai ». Profitant de l’égarement temporaire d’Ezreal, elle s’avance brusquement sur la table, empoigne Ezreal par les cheveux et lance violemment ce dernier, tête la première dans les essences bleues, en réduisant une bonne partie en poudre luminescente. - « Venir me revendre mes propres essences bleues. Bande d’amateurs ». Alors que Jayce, Galio, Lucian et Vi préparent en catastrophe leurs armes, Miss Fortune se penche à nouveau sur la table, inspirant au passage la poudre bleue près d’un Ezreal sonné comme jamais. La musique se termine brusquement, la chanteuse donne un coup de pied précis sur l’ouverture de l’étui, d’où jailli un minigun. Sona se bouche les oreilles, Bard protège la partie basse du bar alors que Jinx commence à faire feu. Les balles fusent, passent à côté d’une Miss Fortune complètement détendue. Les murs reçoivent les premiers impacts de balles, le bois éclate et les verres se brisent. - « ARRETEZ TOUT ! COUPEZ ! COUPEZ ! MAIS COUPEZ ! » - « Madame Tina, mais, que se passe-t-il ? » - « Ce sont des malades, voilà ce qu’il se passe ! Jinx tire avec de vraies balles ! Et regardez Miss Fortune, elle est dans un étant lamentable ! Qui lui a donné du véritable alcool ! » - « Je vais chercher le responsable des accessoires Madame Tina ». - « Et les essences bleues ? Ne me dites pas que vous les avez véritablement drogués ! Miss Fortune, ne me regarde pas comme ça, regarde-toi plutôt, tu fais peine à voir, respecte-toi ! Et appelez un médecin pour Ezreal, il ne bouge vraiment plus. S’il a reçu un trop gros choc sur la tête il faudra encore le rework… » - « Madame, nous avons trouvé le responsable des accessoires ». - « Qui est-ce ? Qui est l’incompétent total qui a manqué de provoquer une catastrophe ? » - « YASAGI ». - « Pourquoi il n’est pas encore delete lui… »
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler