Concept de Champion : Wulfrick Le voyageur

Bonjour ,je viens ici poster mon premier concept de Champion ,je vous présente donc Wulfrick un héros qui parcoure Runeterra en quête d'aventures de défis et d'histoires a raconté autour d'une bonne bière Petite chose avant de commencé : Je vais commencer par le lore de mon personnage avant de poster ses capacités et son attitude ,comme j'ai imaginer quelque histoires a son sujet j’essayerais de crée un sondage pour vous demander si vous voulez en apprendre plus sur lui^^ Wulfrick le Voyageur : Histoire : Wulfrick naquit a Freljord dans le petit clan des Loups de Givre ,ce clan était proche de l’anéantissement en raison des attaques incessante de la Griffe hivernale et des Ursidés et du manque de nourritures et de ressources . Son père et sa mère étant mort au combat ,Wulfrick fut élever par le vieux chaman de sa tribu ,ce dernier lui enseigna l'art du combat ,mais aussi le respect des traditions et des histoires de chaque cultures .Le soir il racontait a Wulfrick que le monde ne se limitait pas au terres glacé de Freljord ,et qu'il existait des endroits sur Runeterra a nul autre pareil, des lors Wulfrick n'eu plus qu'un seul souhait ,partir a la découverte de ces contrées lointaines. Hélas le destin allait exhausser son vœu d'une manière bien cruelle. Une nuit d'un hiver particulièrement rude les Ursidés attaquèrent, bien décider a en finir une bonne fois pour toute avec les Loups de Givre, pris au dépourvu les guerriers Loup de Givre furent massacré en un instant ,leur chef une brute massive ,immonde mélange d'homme et d'ours leva alors dans un rire sadique la tête du vieux chaman Loups de Givre . Hurlant de rage et de douleur Wulfrick se saisit de sa hache et chargea le chef Ursidé, hélas son arme se brisa contre l'épaisse peau de son adversaire, ce dernier ria au éclat avant d'arracher dans un geste brutal le bras gauche de son jeune opposant. Brisé et se tordant de douleurs Wulfrick prit peur et s'enfuit dans la nuit glacé ,le chef Ursidé prit quelque hommes avec lui et se lança dans une traque cruel bien décider a faire souffrir le dernier des Loups de Givre. En pleurs ,la peur au ventre et tirailler par la douleur de son bras manquant ,Wulfrick couru aussi loin et aussi vite qu'il le put, il savait que les Ursidés le traquait ,il couru encore et encore avant de s’effondre dans la neige épuisé . Pendant un instant Wulfrick resta immobile, a quoi bon continuer de fuir il était mort de toute façon. Il se remémora les histoires que le chaman lui racontait ,sur Freljord ,ses héros ,sur les terres d'au delà des mers ,Wulfrick aurait tellement aimer les voir. Se relevant avec peine ,il découvrit qu'il était dans une plaine blanchie par la neige, au loin l'on pouvais distinguer une haute montagne d'ou s'échapper de la fumée ,Wulfrick reconnut cette montagne c'était celle qui portait jadis le nom d’Âtre Foyer, il crut entendre au loin des fracas de métal provenant de cet ancien lieu. Mais Wulfrick ne put en contempler davantage, les Ursidés l'avait rattrapé et commençais a l'encercler . Wulfrick se tint la un moment ignorant les rires et les provocations de ses ennemies ,au loin l’Âtre Foyer semblait rougeoyer de plus en plus fort ,comme si quelque chose venais de s'allumer en son seins. Il se sentait étrangement calme ,la peur avait disparu pour laissé place a de la détermination ,la douleur c'était estomper pour laisser place a une colère froide et juste, si il devait mourir alors il le ferait en se battant jusque au bout. Plus loin la montagne commença a tonner. Le chef Ursidé s'avança alors vers sa proie avec l'attention de la faire souffrir, il jubilait en pensant au regard apeuré que le dernier Loups de Givre allait surement lui lancé avant d'implorer en vain sa pitié. L’Âtre Foyer grondais de plus en plus fort . Saisissant une pierre avec son unique bras Wulfrick se redressa, sans peur et fier ,il fit face a la brute qui avait tuer son Mentor . Du magma commençait a jaillir des flancs de la montagnes . "Je suis Wulfrick ,dernier fils des Loups de Givre ,arracher moi un bras et je vous terrasserais avec l'autre ,arracher moi les membres et je vous éventrerais a coups de dents ,trancher moi la tête et je vous maudirez de mes paroles, couper moi la langue et je vous hanterais jusqu’à la fin des temps. Je n'ai plus peur ,je ne fuirais plus ,peut importe que mes adversaires soit dix ou cent ,je les combattrais sans reculé avec honneur." Wulfrick lança un regard si intense au chef Ursidé que ce dernier recula d'un pas . Le sol trembla ,au loin L’Âtre Foyer s'embrasait avec une telle puissance qu'il illuminer la nuit, Les Ursidés commencèrent a montre de la nervosité "Tu ose nous défier ,nous les élus de Volibear ? Ta mort sera encore plus lente que celle du vieillard !!" Wulfrick resta calme ,et pour toute réponse il déclara : "Venez vous battre !" Soudain une énorme explosion se fit entendre ,c'était comme si l’Âtre foyer rugissait ,envoyant des éclats de lave dans tous les sens ,l'un de ses éclats sembla soudain mut d'une vie propre ,et fonça en direction de Wulfrick .Ce dernier plongea de coté pour évité l'impact qui souleva un épais nuage de poussière et de vapeur. Reprenant rapidement ses esprits Wulfrick contempla bouche bée ce qui ce trouvé au milieu du cratère encore fumant. Une épée encore rougeoyante comme si elle venait tout juste de sortir de la forge était planté dans le sol a l'endroit de l'impact, d'une grande taille ,sa lame large était a double tranchant ,mais ce qui attirais le plus le regard était la tête de bélier qui en ornait la garde. Sans réfléchir Wulfrick saisit cette arme de fortune , il fut surpris de pouvoir soulever une arme aussi imposante avec un seul bras, et se jeta sur le chef des Ursidés . "Tu pense pouvoir me tuer ? Ta hache n'a pas su m’égratigner alors quel chance a tu avec cette arme ?" dit le monstre en riant Son rire se transforma soudain en un gargouillis horrible ,a la surprise de tout le monde Wulfrick venait littéralement de couper son adversaire en deux ,les autres Ursidés ce jetèrent en avant pour venger leurs chef ,mais ils connurent un sort similaire au sien. Ayant vaincu ses adversaires Wulfrick tomba a genoux épuiser ,mais en vie ,il se remémora comment il en était arrivé la ,son clan n'était plus ,plus rien ne le retenait sur ses terres désormais, il était libre ,accablé par la peine et le chagrin ,mais libre. Dans les jours qui suivirent Wulfrick éleva un mémorial en souvenir des Loups de Givre ,et décida de partir a la découverte du monde comme il en avait toujours rêver et la première étape de son voyage serai L’Âtre Foyer .
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler