Varus et Kayn - Cœurs de Darkin

| |||||||||||||||||||||||||||||||||||| |https://cdn.tryhardgopro.com/static/ddragon/cdn/img/champion/splash/Varus_0.jpg |- || Hello, Vous m'avez peut-être déjà vu récemment sur cette catégorie pour des poèmes sur [Mordekaiser](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/3AN0lWE2-un-poaome-pour-mordekaiser) ou [Irelia](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/qPREnw8A-irelia-la-volontao-du-tilt), ou bien moins récemment pour d'autres histoires sur [Aatrox](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/5wzzlzpA-aatrox-lhistoire-dun-craoateur), [Riven/Yasuo](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/wIIaYoEY-riven-et-yasuo-les-tempattes-du-passao), [Diana](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/ljvLBQtG-diana-sous-loeil-de-la-lune), [Amumu](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/3dnMjQOJ-amumu-le-yordle-maudit), [Nami](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/qRa9oneO-nami-la-quatte-dune-aquamancienne), [Kalista](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/Azy9EHje-kalista-le-pacte-de-la-vengeance), [Ekko](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/0HpahAlQ-ekko-contre-les-flots-du-temps) ou [Brand](https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/9tTl1UZa-brand-le-cur-de-flammes) - ou bien, dans des catégories totalement différentes, pour des [bugs de Mordekaiser](https://boards.euw.leagueoflegends.com/en/c/bug-reports-eu/fLvuqJ3d-all-180-mordekaiser-bugs-ranked-by-importance-and-sorted-into-17-categories). Aujourd'hui, c'est pour une histoire sur Varus et Kayn que je suis repassé par ici. J'avais commencé l'histoire en octobre, donc elle ne prend pas en compte le changement de lore que Varus a reçus depuis ! Ah, et justement, ça peut être utile de lire [son ancien lore](http://fr.leagueoflegends.wikia.com/wiki/Varus/Historique) pour tout comprendre, l'histoire se base dessus sans tout y réexpliquer. Bonne lecture ! --- --- --- | ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| |*Varus et Kayn - Cœurs de Darkin* |- || Le soleil avait attint son zénith. Aucun nuage, et la journée s'annonçait magnifique pour ce village ionien. Ha... s'annonçait. C'était ce qu'on aurait pu penser. Mais c'était loin d'être dans les intentions de tous. Ionia était assez éloignée de la grande puissance Noxus. Par une mer entière, même. Mais c'était la terre de la magie. Une île-pays renfermant les plus puissants et les plus dangereux secrets de Runeterra. Quelques semaines plus tôt, les armées Noxiennes avaient commencé à envahir Ionia. C'était de ses trésors qu'ils désiraient s'emparer, mais ils n'épargnaient pas une vie sur leur passage. Varus avait un rôle. Une tâche, pour laquelle il avait prêté serment. Un immense honneur, qui n'avait d'égal que la lourdeur de sa responsabilité. Protéger le temple Pallas de tout intrus. Ce temple était un exemple typique des raisons de l'intérêt de Noxus pour l'île de la magie. C'était une prison. Un monument érigé pour maintenir captif l'une des plus dangereuses créatures de Runeterra... un Darkin. L'un des cinq représentants de cette antique race démoniaque dont le nom était synonyme de ravage et de dévastation. Un démon à qui il ne manquait qu'un corps à infester pour pouvoir répandre les ténèbres... Noxus avait attaqué. Le temple, et le village en contrebas. Le temple ou son village. Le Darkin ou sa famille. L'honneur, ou le cœur. Il ne pouvait sauver que l'un ou l'autre. Il choisir l'honneur. Par nécessité. Par choix de raison. Le Darkin fût-il libéré, son village aurait fini détruit dans tous les cas. Et si les Noxiens perpétraient, au-delà de simples morts, des horreurs que l'inhumanité des guerres rendait habituelles, une créature démoniaque trouverait toujours le moyen de rendre les choses plus atroces. Et il s'était battu. Seul contre des hordes de Noxiens. Avec l'énergie du désespoir, avec la force de la détresse. Tandis que d'un œil, il ajustait la trajectoire de ses flèches, de l'autre, il voyait les villageois souffrir. Mourir. Ses proches. Ses amis. Sa famille. Ceux qu'il aimait... Tous, il les vit périr sous les coups des Noxiens. Et chaque mort embrasait plus encore le feu de sa rage, animant son bras et son arc d'une fureur renouvelée. Décuplée. Et il accomplit le miracle. Tous les assaillants tombèrent sous ses flèches sans même pouvoir l'approcher. Un miracle qui n'avait aucun sens pour lui. Il avait accompli son devoir. ... Il avait perdu tous ceux qui formaient sa vie. Tout ce qui formait sa vie. Il tomba à genoux. Il revoyait leurs visages. Tous. Un à un. Il revit *son* visage... Non ! Les émotions s'entremêlèrent. Tristesse. Détresse. Perte totale et infinie. Vide. Une pensée pour les autres villes. Les autres familles brisées. Les autres familles qui *seraient* brisées. Les autres vies qui seraient détruites. Il ne laisserait pas cela arriver. Il n'en laisserait pas d'autres mourir. Il vengerait les siens ! Varus se releva. Se tourna vers le temple. Sa vie venait déjà de lui être arrachée... il n'avait plus rien à perdre. Il posa sa main sur la porte. Sentit le sceau disparaître à son contact. Entra dans le hall. Immédiatement, tout s'assombrit. La salle était noire. Plus qu'une absence de lumière, c'était comme si la pénombre avait remplacé l'air. Elle emplissait sa gorge, ses poumons, son cerveau, obstruait ses sens au fur et à mesure qu'il avançait. Jusqu'à ce qu'il l'atteigne. La noirceur reflua, repoussée par un simple cercle de lumière. En son centre... l'arc. L'arc Darkin. L'arc de la vengeance. Varus franchit le cercle et saisit l'arme... --- Le monde explosa. --- Emotions. Couleurs. Formes. Pensées. Confuses. Brouillées. Incertaines. Qui était-il encore ? --- --- Il y avait une voix dans son cerveau. Etrangère. Agressive. Hostile. Démoniaque. Mais il luttait. Le Darkin tentait de prendre le contrôle... Gagnait du terrain... "Recule." La voix de Varus résonna dans sa tête, vibrante de détermination, emplie de la même force que celle qui l'avait animé alors qu'il défendait le temple. Couvrant le vacarme du démon. "Recule. Je t'offre la possibilité de perpétrer par ma main les actions dont toujours tu as rêvé. Je t'offre la possibilité de redevenir vivant et d'exercer la vengeance. Mais *je* garde le contrôle." Le Darkin ignora ses mots, et doubla d'efforts pour faire céder l'esprit de son hôte. La pression était immense... mais Varus était préparé. Il avait été choisi comme gardien pour son sens de l'honneur infaillible autant que pour ses talents d'archer, et contenir le Darkin en lui relevait de la même tâche qu'empêcher l'accès au temple. Jamais la voix du démon ne s'empara de lui. Mais jamais elle ne se tut. --- --- L'attaque du temple avait eu lieu une semaine plus tôt. Une semaine où jamais le Darkin ne lâcha prise, une semaine où chaque moment menaçait d'être son dernier. Sa lutte l'avait transformé. La corruption l'avait gagné, et ses jambes comme ses mains étaient couverts de la marque du démon. Son visage avait perdu ses couleurs, et ses yeux devenus mauves n'avaient plus rien d'humain. Mais sa résolution n'avait pas vacillé. Il prendrait la vie de chaque Noxien qui tenterait d'envahir son pays. Il vengerait tous ceux qui étaient morts par leur main ! Il sentit le Darkin frémir de joie et d'approbation à ces pensées. - Tu n'es que mon arme, pensa-t-il à haute voix. Pas ma conscience. - Vraiment ? répondit en lui le démon. Pourtant, c'est toi qui es venu à moi... - J'ai une tâche à accomplir. Tu n'es là que pour m'y assister. Varus considéra l'échange clos, bien que le murmure constant de son arme fût trop insistant pour jamais être ignoré. Le Darkin avait raison : Impossible de faire demi-tour... son temps était compté. Le monstre avait mué sa soif de vengeance en un sixième sens. Comme un pressentiment qui en permanence le guidait. Ce fut ainsi qu'il atteignit le village quelques minutes avant les Noxiens. Lorsque les habitants le virent, tous furent pris de panique. Quel était ce monstre qui leur faisait face ? Cet humanoïde aux mains difformes, violettes et translucides ? Couvert du torse aux pieds d'une boue noirâtre qui semblait presque vivante ? Varus aurait voulu leur parler. Leur dire sur un ton joyeux "Approchez ! Je ne mords pas." Mais cela faisait partie de cette part de lui qui avait été définitivement consumée par son parasite. La partie humaine. Alors il attendit, sans rien faire. Adossé à un mur, bras semi-solides croisés, yeux clos, arc absorbé dans sa main sans consistance. Deux minutes passèrent. Deux minutes au cours desquelles le Darkin priva son hôte de toute paix intérieure. Puis les assaillants arrivèrent. Lorsqu'ils furent suffisamment près, Varus se redressa, et marcha jusqu'au centre du chemin. Ses yeux mauves brillaient de haine lorsqu'il fit face au commandant Noxien. "Les coupables connaîtront l'agonie", prononça-t-il simplement, sa voix mêlée à celle du Darkin. L'arc apparut dans sa main. Les Noxiens avaient à peine ralenti à son apparition, et ils chargeaient maintenant dans sa direction. Il ne faudrait que trois secondes aux premières lignes pour l'atteindre... C'était bien trop long. Varus banda son arc sans y encocher de flèche. Il n'avait pas de flèches. Ni de carquois. Un trait de corruption se forma entre ses doigts, et fila droit vers sa cible. Un second. Un troisième. Trois secondes, c'était au moins deux de trop. Varus les vit tous tomber devant lui. Un par un. Tous ces meurtriers. Tous ces monstres ! Pour chaque corps rejoignant les autres, le Darkin jubilait. Pour chaque corps rejoignant les autres, lui-même jubilait. Et à chaque nouveau cadavre, son bras gagnaient en vitesse, faisant bientôt tomber une pluie de flèches sur les ranges noxiens. Il n'en resta très vite plus qu'un debout. Quand on danse avec la mort, c'est elle qui mène la danse, et les Noxiens ne purent tenir le rythme. Sauf un. Aveuglé par la soif de vengeance, Varus tirait toujours plus rapidement. Toujours droit vers son coeur. Chaque trait disparaissait dans une lumière rouge devant le Noxien, qui continuait à avancer. Plus que deux mètres. Sa raison lui dit de... "Tue-le !", coupa le Darkin. Le Noxien leva sa hache. Dix flèches de plus volèrent. Disparurent. Il l'abatt-... Une ombre recouvrit le mur à leur gauche. Un seul mouvement. Vitesse, précision et fluidité. La tête de l'assaillant tomba au sol, détachée du reste du corps. Varus se tourna vers le nouvel arrivant... "Tue-l..." - Non ! Au prix d'un monumental effort de contrôle et de volonté, il repoussa la corruption. D'un pas. Juste assez pour pouvoir garder sa lucidité. - Il n'a pas l'air d'être Noxien. Le Darkin ne faiblit pas, mais Varus refusa de céder. Il examina l'individu qui lui faisait face... et la surprise se peignit sur son visage, à l'image de celle - plus fugace - du nouveau venu. Un homme aux longs cheveux noirs, un œil clos, au regard qui redevint plein d'assurance et de suffisance une fois la surprise passée, mais surtout, son bras gauche n'avaient rien d'humain. Ni d'hextech. Et au bout de ce bras... La scythe. Faisant presque sa taille, ce n'était pourtant pas ça qui la rendait impressionnante. C'était l'aura de noirceur malfaisante qui s'en dégageait. Et... l'œil. A la naissance de la lame. Vivant. Malsain. Maléfique. Il reconnut la transformation opérée sur son corps. L'arme était un Darkin ! Au moment où il comprit, l'individu ouvrit son deuxième œil. Il était rouge, d'un rouge incandescent. Reflet de celui sur la scythe. Cet œil ne lui appartenait plus, désormais. - Qui es-tu ? fit son interlocuteur d'une voix pleine d'arrogance. - Je reconnais l'un des deux, enchaîna une seconde voix provenant de la même personne. Varus continua son inspection avant de parler. La personne qui lui faisait face portait des marques blanches. L'Ordre des Ombres ! C'était le symbole appliqué à ceux qui parvenaient à triompher des ténèbres, à les dompter. A défaut de le rendre fiable, cet information lui indiquait qu'il était Ionien - et par déduction, non Noxien. L'archer répondit finalement : - Je m'appelle Varus. Gardien du temple Pallas. Ou plutôt, maintenant, dompteur du monstre du temple. "Dompteur ? Ou plutôt hôte dompté ?" répliqua la voix trop familière dans sa tête. - Quant à vous ? reprit-il. Elève de l'Ordre de l'Ombre ? - Shieda Kayn. Bientôt maître de l'Ordre. - Bientôt maître, répéta doucement Varus avec un sourire en coin. Et... lui ? fit-il en désignant la faux. -Rhaast, ça faisait un moment ! interrompit l'arc-Darkin. - Un long moment en effet ! On trouve Aatrox... et c'est une équipe. De meurtre ! Une équipe de meurtre ! - Ennuyants, non ? demanda l'archer. - Comment ? répondit le démon dont le nom semblait être Rhaast. Comment oses-tu ! Aucun des deux Ioniens ne semblait désirer la conversation. Alors ils ne dirent rien, et Varus se plongea dans ses pensées, son Darkin semblant pour la première fois l'avoir oublié, en pleine discussion avec son congénère. Ses premières pensées se tournèrent vers l'individu qui était intervenu. Ce Kayn, de l'Ordre de l'Ombre. Il aurait dû être intrigué par le fait qu'il était apparu après avoir traversé un mur, mais il l'était plus encore par l'idée qu'il ne fût pas le seul à héberger un démon en lui. A l'héberger et à le dompter. En de nombreux aspects, Kayn lui ressemblait. Au-delà de ces Darkins qui étaient un fardeau que peu pouvaient se targuer de porter, il arborait la même stature résolue et assurée, comme convaincu que personne ne pourrait se dresser sur sa route et s'en tirer vivant. Mais il voyait aussi en lui une arrogance et un orgueil dépassant le stade de simple confiance en soi ; et contrairement à lui, l'élève des Ombres n'acceptait pas la présence du Darkin dans le but de remplir une mission. Il cherchait à le vaincre. A remporter son combat, dans la seule intention d'avoir triomphé d'un Darkin. Avoir son esprit libéré pour la première fois depuis l'attaque du temple lui fit réaliser à quel point il avait changé. A quel point il l'avait changé. Il éprouvait de la nostalgie en repensant aux jours avant l'attaque. Quand il était libre. Quand son monde n'avait pas encore été détruit. Quand il était encore en vie. Nostalgie. Mais pas de regrets. Il repensa à l'attaque. Tristesse, et désespoir, encore une fois. Mais une émotion sourde grandissait en lui, partant des tréfonds de son âme, pour grandir. Prendre de l'ampleur. Tout emporter sur son passage, telle un raz-de-marée. Une émotion qui venait de lui-même. Car en songeant à toutes ses pertes, son instinct vengeur lui avait révélé une vision... Non ! Pas une deuxième fois ! Le Darkin l'entendit. S'empara à nouveau de son esprit, s'infiltrant dans son âme, ses pensées pulsant de concert avec les battements de son cœur, ses idées envoûtantes résonnant en lui. Les flammes. Il les reconnaissait. Il les reconnaîtrait, partout. Ardentes. Brûlantes. La fumée. Noire. Le présage. La mort. Varus courut à une vitesse que seul son corps inhumain lui autorisait. Dévala la colline, gravit la suivante, en seulement quelques poignées de secondes. Franchit une route, puis une deuxième. Trop tard. Ce n'étaient plus que des ruines. Que des morts. Les émotions de son passé resurgirent droit au-devant de son esprit. Son village. Toutes ses pertes... Il les revit un par un, il les revit tomber au loin. Son frère, vaincu après un ultime élan de bravoure. Sa mère... sa mère, et ce qu'ils lui firent avant sa mort. Une larme se forma au coin de son œil. S'évapora. Un autre feu brûlait ardemment, et c'était celui de sa colère. Une dernière fois. Les Noxiens avaient quitté le village, s'écartant du massacre pour pouvoir célébrer leur victoire. Célébrer ceci... La colère gagna encore en intensité. Ils ne savaient pas qu'ils étaient les derniers, que les autres avaient été abattus aussi sèchement que leurs victimes. Ils n'auraient jamais d'occasion de le savoir. L'arc de Varus jaillit de sa paume. Une dernière fois. "Je n'ai plus d'autre but que la vengeance", dit-il. La voix n'était pas la sienne. Il marcha vers les Noxiens. Et tira. Tira encore. Sans jamais ralentir. Sans jamais s'arrêter. Ils pouvaient se lever. Ils pouvaient tenter de fuir. Ils pouvaient tenter de l'attaquer. Tous mourraient. La corruption prenait de plus en plus possession du corps de l'archer. D'autres assaillants tombèrent encore. Déjà la moitié souillait le sol de sang noxien. La cadence des traits ne faisait qu'augmenter. Dix, vingt, trente de plus. Aucun n'avait de chance. Aucun ne pouvait riposter. Aucun ne pouvait survivre. Aucun ne put survivre. Quand le dernier des Noxiens tomba, la peau de Varus était recouverte de cette boue violâtre en tout point... sauf là où la chouette savante était tatouée, sur son visage, son torse et ses bras. "Je n'ai d'autre but que la vengeance." Les tatouages aussi disparurent. Varus avait triomphé des Noxiens. Le Darkin avait triomphé du Pallas. --- Sur le flanc d'une montagne non loin, un autre Ionien observe la scène. Une voix résonne dans sa tête. Sourde. Gutturale. "A ton tour, maintenant." --- --- --- Et voilà ! J'espère que ça vous aura plu, en tout cas je suis toujours preneur de retours. Et si vous voulez en lire d'autres, tous les liens utiles sont au début du topic. Gl&hf sur les Champs de Justice !
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler