Xezcatqi Demi Dieu du soleil "Histoire et Interactions"

Bonjour, j'avais dit dans ce topic https://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/creations-de-la-communaute-fr/flytiuIV-concept-de-champion-xezcatqi-demi-dieu-du-soleil-apparence-et-gameplay que l'histoire et les interactions de mon champions viendraient après pour pas surcharger le sujet. Du coup voilà, chose promise, chose faîte ! > **Histoire :** Xezcatqi n’a pas toujours été un demi dieu du soleil. Autrefois, c’était un demacien prénommé Fanir réputé pour sa soif de sang insatiable. Fanir était au départ un guerrier puis a gravi les échelons au sein de la nation. Il était connu de Demacia pour se repaitre du sang de ses adversaires après les avoir tués. La plupart de ses compagnons tel que Garen ou Quinn n’appréciaient guère ces pratiques qu’ils qualifiaient de « dégoutant ». En effet, boire le sang de ses ennemis était plutôt attribué à la violence et au désordre et on commença à douter des origines demaciennes de Fanir, l’accusant même d’être un noxien. Néanmoins, étant l’un des meilleurs généraux demaciens, on lui pardonna aisément cette passion étrange. Fanir éprouvait sans cesse le besoin de boire le sang de ses adversaires, pas par cruauté mais parce qu’il avait l’impression de revivre. Le sang le regénérait. Il commença à se mutiler pour pouvoir goûter lui-même à son propre sang et ressentir cette énergie régénérante lui parcourir le corps, à un tel point qu’il devint résistant aux empoisonnements du sang et que la capacité à cicatriser de sa peau se décupla. Cela décuplait en revanche sa rage et sa force, lui permettant de massacrer des lignes entières de bataillons noxiens sans aucune pitié pour pouvoir ensuite s’abreuver de leur sang. Les mutilations commencèrent à inquiéter sérieusement le reste de l’armée demacienne qui eu peur qu’il s’en prenne à eux. Fanir se jetait avec une telle rage sur eux que les noxiens furent apeurés par ces visions horribles de cannibalisme. Fanir prenait un soldat noxien par les mains après l’avoir tranché et lui brisait les côtes tout en soulevant l’ennemi au-dessus de lui et il laissait le sang couler en abondance sur lui et s’en abreuvait. La moitié restante du bataillon noxien pris peur et tenta de fuir mais Fanir n’allait pas les laisser s’échapper. Il prit son épée et se fit une entaille aux deux mains et au torse. Les ennemis furent choqués, tout comme les soldats demaciens qui se demandaient s’il était fou. Fanir enragea et se jeta à toute allure, décapitant et massacrant chaque noxien jusqu’au dernier tout en buvant leur sang et en arrachant leurs organes vitaux. Le sang des noxiens formaient de longues flaques qui devenaient des mares de sang. Le général Garen assista au spectacle, alerté par des soldats demaciens ayant vu Fanir se mutiler. Il conclut que cela ne pouvait continuer, pensant que tôt ou tard, Fanir se repaitrait du sang de ses propres hommes. Garen avertit alors le haut commandement qui pris la décision de bannir Fanir de Demacia à l’issu d’un procès. Celui-ci ne compris pas la décision du haut commandement car malgré sa violence envers les noxiens, il avait toujours fait preuve de sympathie envers ses hommes. Et malgré son désir de sang, il estimait qu’il n’était pas fou au point de tuer ses compagnons pour s’abreuver de leur sang. Fanir se prépara donc à quitter Demacia tout en lançant un regard noir à Garen. Il s’approcha de Garen et demanda des explications. **Fanir :** Pourquoi as-tu fait ça ? Quel est ton problème Garen ? **Garen :** Personne ici n’a envie de voir un vampire servir demacia. Il est tant que tu partes avant que tu te mettes à boire le sang de tes hommes Fanir ! **Fanir :** Ah c’est donc ça, la jalousie… Tu me déçois énormément mon cher Garen, je croyais que servir sa patrie et la défendre contre ses ennemis m’apporterait le respect mais je vois également que cela a attiré des convoitises. **Garen :** Jaloux ? Pourquoi serais-je jaloux d’un vampire comme toi ? **Fanir :** Tu sais très bien que malgré mon penchant pour le sang de mes adversaires, c’est moi qui tuais le plus de noxiens dans les batailles et à chaque fois, j’étais le général qui perdait le moins d’hommes au cours de ses batailles. Peut être que l’envie de faire aussi bien t’a traversé l’esprit et qu’au lieu de gagner ta place en combattant durement, tu as préféré m’évincer en prétextant que je pouvais tuer mes hommes alors que jamais je ne leur ferais de mal. Est-ce parce que je suis cruel avec des ennemis que je mérite l’exil ? J’ai toujours défendu les valeurs de Demacia ! **Garen :** Pff, c’est ça ! Raconte ta vie ! Maintenant pars ! **Fanir :** Avec plaisir mais crois-moi, tôt ou tard, tu le regretteras Garen ! Je ne vais pas en rester là. **Garen :** Ça veut dire quoi ça ? **Fanir :** Tu sais très bien ce que ça veut dire… **Garen :** On verra ça, en attendant, mutile-toi ! Et cette fois-ci, au lieu de t’ouvrir les mains, ouvre-toi le cœur ! Comme ça, tu es sûr de mourir ! **Fanir :** Très drôle… Nous verrons bien qui rira le dernier Garen. Fanir quitta Demacia et n’ayant nulle part où aller mais ne voulant pas servir une autre nation, décida de partir dans un endroit où il serait tranquille et où il pourrait se venger de Garen. Il parcouru des centaines de kilomètres, espérant atteindre le mont Targon comme Taric. Toutefois, en chemin, il s’arrêta aux jungles de Kumungu, de terribles jungles où rodent toutes sortes de créatures. Sur son périple, il s’était battu contre des noxiens, et maintenant il affrontait des bestioles énormes et dangereuses mais il n’avait pas peur. Il finit par aimer cette jungle et par s’y installer, ne voulant point traverser le long et périlleux désert de Shurima pour parvenir au mont Targon. La jungle était si dense qu’il mit plusieurs mois à en faire le tour mais en chemin, il trouva un temple abandonné. Il s’agissait d’un ancien temple solari. Une surprise générale car les solaris n’étaient présent qu’au mont Targon mais ce temple prouvait qu’ils étaient descendus de la montagne pour répandre leur influence à travers Valoran. Il y trouva d’anciennes reliques solari comme la tenue cérémoniale d’un ancien chef solari composé d’un casque à tête d’aigle et avec des plumes recourbées vers l’arrière. Des inscriptions très anciennes parsemaient l’intérieur de l’ancien temple mais Fanir ne pouvait les lires. Il semblait qu’avant d’occuper le Mont Targon, des milliers d’années avant, une guerre ait éclaté entre deux nations qui vénéraient le soleil et la lune. Les solaris et les lunaris étaient répandus un peu partout dans Valoran et ils auraient pu vivre en paix mais les anciens solaris en avaient décidés autrement. Les lunaris pensaient pouvoir vivre en paix avec eux mais ils furent attaqués et massacrés. Ils répliquèrent et cette agitation mena à des nombreuses guerres. Lorsque les solaris eurent massacrés les derniers lunaris, ils partirent pour le mont Targon et s’y installèrent. Ce temple était un vestige où on pouvait encore voir quelques armes anciennes trainer sur le sol ainsi que de nombreuses gravures représentant ces guerres. Fanir s’approcha du casque, cet objet semblait dissimuler une force puissante en lui. Fanir avait déjà entendu parler de la magie mais jamais il n’avait pu la toucher. Le casque vibrait dans ses mains comme s’il tenait une petite bestiole qui tenterait de s’échapper. Il le plaça sur sa tête avant de recevoir des visions du passé. Il revoyait un ancien chef solari porter ce casque et mener ses hommes à la guerre contre les lunaris. L’homme commandait le soleil et s’en servait pour ravager les armées lunaris qui tentaient désespérément de se défendre et il était très cruel envers ses adversaires. Il leur arrachait le foie et le cœur tout en s’abreuvant de leur sang. Fasciné par cette culture ancienne, il continua de fouiller le temple de comble en comble et admira les gravures, les anciennes sculptures comme des totems. Cette culture lui ressemblait tellement, les anciens solaris se mutilaient également et faisaient des sacrifices au soleil. En honneur à sa découverte, Fanir prit un couteau et s’ouvrit la main pour y déverser un peu de sang sur l’autel du temple en offrande au soleil. Il était désormais convaincu que cet homme qu’il avait vu était son ancêtre car ils partageaient de nombreux points communs. Il trouva le reste de la tenue ainsi que quelques peintures anciennes qu’il se mit pour ressembler à son ancêtre. Enfin, il manquait la fameuse arme qui était dissimulé dans la pièce voisine dans un coffre en bois. N’ayant pas de clé, il détruisit simplement le coffre pour en faire sortir le contenu. La légendaire Macuahuitl qui avait accompagné l’ancien chef de la tribu solari. L’arme était lourde mais Fanir étant également imposant, il n’eut aucun problème à la soulever. Il ressentit alors une puissance étrangère monter en lui. Il sortit du temple et tenta de voir s’il pouvait contrôler le soleil comme l’ancien chef le faisait. Par la volonté, les rayons du soleil commencèrent à surchauffer une partie de la jungle qui prit feu. Fanir compris alors que son pouvoir marchait mais qu’il n’aurait pas dû le tester ici. Il fallait maintenant éteindre le feu qui se propageait. D’autres tributs mi humaines-animaux virent constater l’étrange fumée qui émanait de la zone en feu. Fanir tentait d’éteindre le feu mais sans succès, mais heureusement pour lui, il était insensible à la chaleur maintenant qu’il portait l’ancienne tenue solari. Nidalee, Neeko ainsi qu’une tribu de cougars virent à lui et furent en colère. **Nidalee :** Un humain ici ! C’est lui qui a mis feu à la forêt ! **Neeko :** Mon dieu, il faut arrêter ça tout de suite ! Nidalee tenta d’attaquer Fanir pendant que sa tribu et Neeko allait chercher de l’eau près de la rivière pour éteindre le feu, en collaboration avec d’autres animaux. Nidalee sauta sur Fanir mais celui-ci ne se laissa pas faire. Il blessa la jeune cougar, bien plus qu’elle ne l’avait blessé. Malgré ses saignements intense, Fanir était habitué à se mutiler et à perdre beaucoup de sang mais la tenue qu’il portait le renforçait. Nidalee s’arrêta, voyant qu’elle n’était pas de taille. Elle lui demanda ce qu’il lui avait pris, Fanir lui répondu qu’il ne voulait pas provoquer cela et qu’il était désolé. Pendant ce temps, le feu fut éteint et la jungle sauvée. C’est alors qu’un ancien de la tribu de Nidalee s’approcha et fit remarquer à ses compagnons que l’homme portait l’ancienne tenue solari capable de commander au soleil. Il expliqua et raconta l’ancienne histoire qu’il connaissait des solaris et des lunaris, ainsi que les guerres mais également l’ancien chef de la tribu solari qui dominait la jungle de Kumungu. Il s’appelait Huitzilopochtli et il était sanguinaire envers tous ses ennemis mais particulièrement les lunaris qu’il considérait comme des hérétiques. Les lunaris prônait la paix entre le soleil et la lune contrairement aux solaris qui ne juraient que par le soleil et qui avait tenté de massacrer tous ceux qui ne pensaient pas comme eux. Fanir fut choqué et fut déçu sur ces révélations car descendre d’un peuple sanguinaire qui avait massacré des innocents était quelque peu gênant mais cela ne le désintéressa pas des pouvoirs qu’il avait. Le chef des cougars demanda ce qu’il avait l’intention de faire avec ces pouvoirs. Son but était de raisonner le jeune demacien car avec les pouvoirs qu’il avait, nul ne pouvait le défaire et sa tribu était en danger. Fanir répondu avec calme qu’il voulait détruire les noxiens et ainsi regagner la confiance des demaciens qui verraient en lui un héros, mais le chef l’interrompu. « Si tu fais cela, tu commettras la même erreur que les solaris avant toi, tu massacrerais le peuple noxien comme les solaris ont massacré les lunaris. Est-ce bien cela que tu veux ? » L’ancien doté d’une sagesse et d’une intelligence remarquable savait que Fanir n’était pas méchant mais ses pensées étaient confuses. Le jeune homme lui répondu que non, il ne voulait pas faire cela, il ne voulait pas être comme les solaris des siècles avant qui ont injustement commis le plus grand génocide de Valoran. Le sage répondu alors « Pourquoi as-tu quitté ta patrie ? », il voulait en savoir plus sur ce jeune homme qui se retrouvait en plein milieu de la jungle. Fanir conta son histoire ce qui fit grincer les dents de Nidalee qui était choqué par la cruauté du demacien à l’égard des Noxiens. A la fin de l’histoire, le sage se leva et demanda à Fanir : « Veux-tu changer ? Veux-tu que nous t’aidons à voir une autre manière de voir les choses que ce que ton ancien peuple t’a montré ? » Fanir acquiesa tout en demandant comment ils comptaient procéder. Le sage lui demanda alors d’oublier d’où il venait et d’ouvrir son cœur à la nature, à la jungle. « Souviens-toi que la nature est mère de toutes choses et le soleil, les plantes et les animaux font partie de cela, les gens n’ont que trop guerroyés sans cesse à travers les âges mais ne crois-tu pas que la paix serait plus rationnelle ? L’homme est le seul animal qui s’attaque à ses siens et qui invente des armes pour les détruire. Ici tu es à Kumungu et même si ce lieu te parait inhospitalier, derrière les bêtes féroces et les mygales géantes, chacun suit son instinct et aucune bête ne s’entretue. Certes, les prédateurs mangent les proies mais ils ne le font pas survie car la nature est bien faite. Les hommes ne se tuent pas pour se manger à ce que je sache. » Fanir écouta le discours de l’ancien qui fit basculer ses pensées. Désormais, il avait envie de protéger la jungle et ses habitants grâce à ses pouvoirs. « Laissons les hommes s’entretuer et vivons heureux dans cette forêt qui nous donne tant de choses que toi-même ignore. Il est tant de réfléchir et d’être plus intelligent que les autres. La nature survivra aux guerres et à la folie des hommes mais eux, ils ne résisteront pas à eux-mêmes. Si tu acceptes notre philosophie, alors tu seras accueilli mais si tu refuses, alors pars car ici, il n’y a point de guerre, seulement la dure loi de la nature qui est respectée par tous. » Le jeune demacien se leva et regarda l’ancien avec un sourire sur les lèvres. Il accepta de rester ici et de veillez sur les habitants de la jungle. L’ancien proposa alors qu’il change de nom pour marquer sa nouvelle vie : Fanir devint Xezcatqi. Nidalee eu du mal à lui faire confiance, mais au fur et à mesure du temps, ils devinrent amis. Neeko quant à elle, ne partageait pas vraiment la même vision que le reste de la tribu. Elle était fascinée par le monde extérieur et ne cessait de poser des questions à Xezcatqi qui lui répondait mais en essayant de lui donner une mauvaise vision du monde extérieure. Malgré cela, Neeko rêvait de découvrir l’extérieur et elle semblait un peu à part dans la tribu. Un beau jour, le roi Jarvan III appris dans de vieux grimoires, l’existence d’une armure légendaire pouvant commander au soleil. Il avait lu l’histoire des solaris et lunaris et disposait de la carte de l’ancien temple. Voulant aider son peuple à vaincre les noxiens, il envoya le détachement hardi dont faisait parti Garen dans la célèbre jungle de Kumungu de manière discrète à la recherche de ce casque et de l’arme antique. Bien qu’il s’agît de magie, Jarvan II prétexta aux soldats, qu’il fallait trouver ces reliques avant que les noxiens ne les prennent. Et puis malgré les réticences à la magie, l’idée de pouvoir se débarrasser de Noxus était bien plus intéressante pour les demaciens. Garen et son détachement partirent donc dans la jungle chercher ces mythiques armes mais ils furent attaqués de toutes part. Garen perdu de nombreux hommes et ils n’avaient même pas atteint la moitié de la jungle. Ils furent alors attaqués par une meute de créatures ressemblant à un croisement entre des tigres et des loups. Alors qu’ils furent encerclés, une lumière perça le feuillage épais de la jungle et Xezcatqi apparu. Sa présence fit fuir les bêtes qui le connaissaient déjà. Garen reconnut les armes antiques que portait l’individu mais surtout Fanir, l’ancien général demacien qu’il avait dénoncé et condamné à l’exil. Xezcatqi se tourna vers eux et croisa le regard de Garen. Son désir de vengeance à l’égard de Garen était passé car maintenant, il aimait la jungle de Kumungu et il s’était rapproché de la tribu de Nidalee. « Garen, que fais-tu ici avec tes hommes ? Tu vas te faire dévorer ! prononça Xezcatqi de manière un peu sarcastique. Garen fut gêné car il savait qu’il était responsable de l’exil de Fanir mais il ne perdit pas ses moyens. Il répliqua à Xezcatqi qu’il était venu ici pour chercher les armes antiques qu’il portait. Garen demanda à Xezcatqi de lui donner ces armes sinon, Garen le tuerait en duel. Xezcatqi rigola et répondu « non ». Garen se mit alors en colère et fonça vers Xezcatqi mais les pouvoirs de celui-ci étaient bien trop grands pour Garen qui se vit mettre au tapis en moins de 5s. Il se releva et voulu poursuivre mais Xezcatqi l’interrompu en le séparant de son épée et le pris par l’épaule. « Ecoutes-moi bien Garen ! Tout d’abord, saches que je ne t’en veux pas et que tu devrais plutôt me remercier de t’avoir sauvé de ces bêtes sauvages auquel cas tu serais mort de manière pathétique. Ensuite, jamais tu n’auras ces armes, elles m’appartiennent et je m’en sers pour protéger cet endroit que j’aime. Si tu veux faire la guerre, libre à toi cher ami mais fais-là en dehors de ce lieu et par tes propres moyens. Jamais je ne laisserais quelqu’un avoir ces armes pour détruire une autre nation. Les hommes sont violents et fous en dehors de ces forêts mais utiliser encore plus de violence pour s’autodétruire serait futile. Il serait peut-être temps que vous vous battiez pour la paix et non pas pour éradiquer d’autres hommes qui ne pensent pas comme vous. » Garen fut surpris par les paroles de Xezcatqi qui avait changé. L’ancien général demacien sanguinaire avait laissé place à un protecteur de la nature prônant la paix. Xezcatqi fut rejoint par Nidalee et sa tribu qui assistèrent à la scène. Garen enragea et repris son épée en la dirigeant vers Xezcatqi : « Tu es fou à lier ! D’accord, reste ici puisque tu aimes tant cet endroit pourri et miséreux mais dans ce cas, file-nous tes armes et nous quitterons cet endroit aussi vite que nous sommes arrivés. Le roi nous a envoyés en mission et je n’ai pas l’intention d’échouer ! Les sacrifices de mes camarades devront être vengés ! Le sage s’avança et pointa Garen du doigt. Ton cœur est noir Demacien, tu as trahi un homme qui se battait pour protéger son peuple, il t’a sauvé et tu veux le tuer ? C’est toi qui es fou à lier ! Xezcatqi, chasse-le avec tes rayons de soleil ! Il ne mérite pas de rester ici ! Cet individu a encore tant de choses à apprendre ». Xezcatqi hocha la tête et se retourna vers Garen en illuminant ses mains. Il leva la tête et ordonna au soleil de brûler pour chasser les demaciens hors de Kumungu. Les rayons transpercèrent l’armure de Garen et ses compagnons qui durent fuir en vitesse pour ne pas être carbonisés entièrement. Cette-fois ci, Xezcatqi contrôlait mieux ses pouvoirs et pu faire en sorte de ne pas brûler la jungle. En sortant de la terrible jungle, les demaciens rentrèrent bredouille chez eux avec la peau rouge, marquée par le soleil. Heureusement, Xezcatqi avait été sympathique et ces coups de soleils n’étaient pas très graves et étaient temporaires. Garen fit son rapport au roi Jarvan III qui décida d’abandonner l’idée de récupérer les armes antiques étant donné l’état des demaciens ayant survécu ainsi que les nombreuses pertes. Après tout, tant que l’arme n’était pas tombée aux mains des Noxiens, personne n’avait à craindre quoique ce soit. > **Interactions :** **Pick : ** La lumière du soleil illuminera et guidera leurs esprits ! Mettons un terme à la folie humaine qui ravage ce monde ! **Banni : ** Le monde semble encore trop sombre pour montrer l’étendue de mes pouvoirs… Il est sûrement déjà trop tard, ont-ils perdus la raison ? **Déplacement : ** Le soleil guidera ma route ! Il est temps que quelqu’un s’oppose à eux ! Quel endroit magnifique, je le protègerais à tout prix ! **Attaque : ** Le soleil les brûlera sans aucune pitié ! Ceci n’est que justice ! Je déteste la violence mais je n’ai pas le choix. **Kill : ** Quel dommage de devoir tuer mes semblables… Son esprit était bien trop faible pour retenir les simples leçons que j’avais à lui apprendre. Encore un de moins, décidément l’humanité me désespère… **Mort : ** Arg, j’aurais essayé ! Même moi suis impuissant face à la folie qui ravage leurs cœurs. Impossible, le brasier du soleil est éternel. **Un allié se fait tuer à proximité de Xezcatqi : ** Ils vont payer très cher ce qu’ils ont fait ! Comment osent-ils ? Je vais leur montrer de quel bois je me chauffe ! Non ! Enfer et damnation, ils vont le regretter ! **Blague :** Pas besoin de crème solaire, je suis anti-UV et anti casse-pieds également. **Provocation :** Es-tu bien sûr de vouloir t’attaquer à moi ? Tu ferais mieux de te prosterner et de me demander de t’épargner… **Envers {{champion:86}} ennemi : ** Garen, tu es toujours aussi désespérant… S’il faut te botter les fesses encore une fois, je le ferais. Tu n’as toujours pas retenu la leçon on dirait… **Tue {{champion:86}} ennemi ou assistance : ** Tu aurais dû écouter mes conseils Garen… Ton arrogance t’a perdu Garen… Tu récoltes ce que tu as semé Garen… **Se fait tuer par {{champion:86}} ennemi :** Je n’ai pas dit mon dernier mot Garen, tu me le payeras ! Impossible ! Suis-je maudit à ce point pour perdre face à toi ? Arg, je reviendrais et je me vengerais ! **Envers {{champion:86}} allié à proximité :** Nous combattons ensemble comme nous l’avions fait autrefois ! Je me bats pour la paix, tu te bats pour Demacia, qu’importe tant que nous sommes alliés. Mettons nos rancœurs de côté mon vieil ennemi et combattons ensemble pour la victoire ! **Envers {{champion:76}} allié à proximité : ** Nous allons leur montrer la fureur des habitants de Kumungu ! La forêt et son énergie spirituelle nous guiderons. Prête à combattre Nida ? **Envers {{champion:76}} ennemi : ** Tu oses te retourner contre moi Nidalee ? Tu me trahis ? Tu vas le regretter ! Hahaha, comme si tu avais une chance face à moi. **Tue {{champion:76}} ennemie ou assistance : ** Ta rébellion a échoué ! Tu as essayé mais lamentablement échoué… Quel dommage, dire que je pensais que tu étais mon alliée ! **Se fait tuer par {{champion:76}} ennemie : ** Arg, je t’ai sous-estimée… Non, je ne peux pas être vaincu par un félin tout de même ! Tu as gagné ce combat, tu ne gagneras pas les autres ! **Envers {{champion:518}} allié : ** Neeko, prête à combattre pour la victoire ? Ensemble, nous serons inarrêtable ! Pourquoi es-tu partie si brusquement de Kumungu Neeko ? Après cette partie, je te ramène à la maison ! **Envers {{champion:518}} ennemie : ** Neeko, tu as beaucoup trop changé, malheureusement… Tu aurais dû rester avec nous dans la jungle ! Ta curiosité va te coûter cher. Tu nous abandonnes et tu reviens en voulant nous attaquer ? Quel est ton problème Neeko ? **Envers {{champion:89}} allié : ** Le soleil nous guidera vers la victoire Leona ! L’histoire des solaris n’est pas celle que tu crois Leona. Alors comme ça, toi aussi tu peux commander au soleil ? **Envers {{champion:89}} ennemie : ** Je vais mettre un terme à tes pouvoirs ! De quel droit peux-tu commander au soleil ? Je suis le seul maître du soleil Leona ! **Envers {{champion:131}} allié :** Lunaris et solaris vivrons un jour en paix Diana, prions pour que ce jour arrive ! Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger ton peuple des fanatiques solaris Diana. Le soleil et la lune ne sont pas ennemis, juste des amis incompris. **Envers {{champion:131}} ennemie : ** Arrière hérétique ! Le soleil contre la lune, voyons qui va l’emporter ! Le soleil est un astre Diana mais toi, tu es un désastre ! **Envers {{champion:44}} allié : ** Demacia t’a banni mais aujourd’hui, tu es un homme accompli Taric ! Montrons aux demaciens qu’ils n’auraient jamais dû nous exclure de leur citée ! L’injustice est déjà réparée, maintenant il ne reste plus qu’à gagner ! **Envers {{champion:44}} ennemi : ** L’exil est une vraie souffrance Taric, je comprends ta rancœur… Ton désir de vengeance est-il plus fort que ta raison ? Il y a longtemps que je ne suis plus Demacien, tu te méprends mon ami. **Envers {{champion:99}} allié : ** Tu es beaucoup plus intelligente que ton frère Lux ! Ne te laisse pas influencer par ce misérable. La lumière qui rayonne en toi est celle du soleil ! Garen est mon ennemi mais toi non, tu es différente de lui. **Envers {{champion:99}} ennemie :** La famille Crownguard commence à me taper sur les nerfs ! Tu ne vaux pas mieux que ton frère Lux… Malgré mon désir de paix, je ne peux m’empêcher de vouloir ta peau ainsi que celle de ton frère ! **Envers {{champion:43}} allié : ** Toi aussi tu te bats pour la paix Karma ! Nous combattrons ensemble pour stopper la dégénérescence de l’humanité ! La paix est parfois difficile à mettre en place, tu peux comprendre mes choix tout comme je peux comprendre les tiens. **Envers {{champion:43}} ennemie : ** Tu es dans le mauvais camp Karma ! Pourquoi s’opposer alors que nous avons les mêmes idées ? Si tu n’as point confiance en moi, je n’aurais point confiance en toi ! ** Envers {{champion:51}} allié ou {{champion:10}} allié : ** L'ordre et la paix sont tous les deux difficile à maintenir dans ce monde. On dit que la liberté opprime et que les lois libèrent mais est-ce vraiment le cas ? Nul justice ne serait nécessaire si les hommes pouvaient se respecter les uns les autres. **Envers {{champion:51}} ou {{champion:10}} ennemie :** La justice est bien souvent corrompue et mère de tous vices dans ce monde. Punir et punir encore, est-ce là la solution pour apporter la paix ? Je doute fortement que la justice puisse changer quoique ce soit à l'esprit humain corrompu par de sombres desseins. Voilà, ^^ sur ce je vous souhaite une bonne journée et merci d'avoir lu.
Partager

Personne n'a encore rejoint la discussion ! Soyez le premier à donner votre avis !

Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler