[Concept d'assassin] Kasen, guerrière de légende

Bonjour, Bon, je ne vais pas tergiverser, alors que j'écoutais une musique l'autre jour sur YT, cette musique était accompagnée d'une image, une création chinoise représentant une escrimeuse que j'ai beaucoup apprécié, donc je me suis dis : "Et si j'en faisait un champion ?" Lien de la page originale : http://www.pixiv.net/member_illust.php?mode=medium&illust_id=56466332 Je recommande de connaître les grandes lignes du lore de Diana et d'Aurelion Sol avant de lire celui-ci. EDIT : Je ne sais pas pourquoi, tous les blocs de citation ont été remplacés par des > . Du coup la mise en forme va en prendre un coup. ● **Lore :** > Kasen n'a qu'une obsession, une obsession qui peut la faire basculer dans la folie avec une facilité déconcertante si elle ne se maitrise pas : la puissance. Toujours plus de puissance. Elle ne s'arrêtera que lorsqu'elle sera certaine d'être crainte et respectée par-delà les frontières de la galaxie, lorsqu'elle sera certaine de pouvoir rivaliser avec n'importe quel adversaire qu'elle croisera, aujourd'hui ou demain. Et malheureusement pour le peuple de Runeterra, et plus particulièrement les membres de la League, son obsession risque d'être aussi dangereuse pour elle que pour ceux qu'elle affrontera. > > Kasen vit le jour sur la sombre planète de Tenezumi, une planète un peu plus éloignée de son étoile que l'est Runeterra, et par conséquent plus froide, plus obscure et souvent nappée d'un ciel gris. Fille d'un prestigieux général de division et montrant dès son plus jeune âge des signes d'aptitudes au combat, elle semblait tout avoir pour réussir. A l'âge de douze ans, elle était considérée comme favorite par la majorité dans le camp d'entrainement qui l'hébergeait. Elle révélait à ses maîtres des compétences au-dessus de la norme, qui deviendront très dangereuses avec plus d'entraînement. En effet, bien que son maniement de la lame soit très bon pour son âge, elle n'était pas non plus dépourvue de capacités mentales, à savoir une grande volonté et des pouvoirs télékinésiques grandissants chaque jour. Tout Tenezumien possède ce genre de pouvoirs, certains ayant des prédispositions par rapport à d'autres : cependant, les soldats ne doivent pas uniquement compter dessus et ont besoin d'une arme, car pour peu que l'ennemi arrive au corps-à-corps, ou que plus d'un prennent d'assaut un soldat, leur efficacité s'est révelé moindre. C'est quelque chose que le père de Kasen lui rappelle souvent, en faisant allusion à la Guerre Rouge, l'une des premières guerres qu'a connu leur civilisation, et dont les pertes se sont révélées effroyables étant donné que les soldats Tenezumiens n'usaient que de leur magie autrefois. > > Un beau jour, durant lequel le ciel était pour une fois dégagé, étaient arrivées les dernières épreuves permettant de déterminer si la recrue était apte à intégrer l'armée. Devant ses compétences et le statut de son père, la participation de Kasen était facultative, mais son grand sens de la fierté avait décidé de participer, car l'objectif n'était pas de juger le grade de son père, mais bien ses capacités, disait-elle. Bien entendu, elle n'eût pas de difficulté à se hisser tout en haut, non pas à cause du niveau de ses adversaires, mais bien à cause de ce que ses juges supposèrent être "un don". En parallèle, plus elle s'améliorait et plus elle commençait à être prise d'une sorte de pulsion qui la remplissait d'énergie : elle était déterminée, très déterminée à vaincre. L'échec n'était pas une option. Malheureusement pour elle, l'ultime combat lui fit goûter à son amertume. Dans une arène en ruine et dont le sol était impraticable car jonché de débris, simulant ainsi la désolation de la guerre, elle se trouvait face à un adversaire bien au-dessus des autres, mais qu'elle jugeait tout de même moins doué qu'elle. En effet, elle lui porta bien plus d'offensives qu'elle n'eût à se défendre : cependant, à cause d'une seconde d'inattention dans l'analyse du terrain, elle glissa sur des gravats, ce qui lui fût fatal. Après que le signal de la défaite ait retentit, elle se releva sans dire un mot, refusant la main que lui tenait son concurrent, et partit sans un regard en arrière. Arriver à la seconde place n'était pas éliminatoire, mais c'était tout de même totalement inconcevable pour elle. Une rumeur, qui se propageait dans le camp, disait que lorsque le général avait retrouvé sa fille quelques jours plus tard dans une caserne abandonnée, elle avait la voix cassée, les phalanges saignants et les murs et les mannequins étaient couverts de lacérations. > > Au fil du temps, Kasen commençait à douter de sa voie. Intégrer l'armée ne lui paraissait plus être une si bonne idée, car elle avait un caractère plutôt solitaire et détestait travailler en équipe, car se livrer à des boucheries géantes n'était pas ce qu'elle recherchait, et aussi car l'autorité la rendait malade : être forcé de répondre «A vos ordres» à un crétin parce qu'il était plus haut gradé lui était inacceptable. Ce qui amenait donc à des disputes avec son père, qui lui voulait un avenir fait d'honneur et de gloire. Quelques jours avant sa vingtième année, moment honorifique où l'on offrait à tout soldat son unique lame, une lame conçue sur mesure pour son propriétaire et créée dans un matériau qui lui garantissait une indestructibilité pendant au moins une vie, son père partit en claquant la porte, lui demandant de réfléchir sérieusement. Il ne revint jamais. On apprit quelques temps plus tard qu'il fut abattu de plusieurs coups de poignards dans le dos, infligés par un assassin posté en embuscade. Il venait d'une puissante organisation criminelle qui était l'une des priorités de l'armée. Lorsqu'elle l'apprit, malgré sa grande volonté, des larmes coulèrent sur les joues de Kasen. Elle pleurait pour la première fois de sa vie. De l'autre côté, une boule de colère grandit en elle. Elle se jura qu'un jour, elle deviendra puissante, si terriblement puissante qu'elle pourra avoir le droit de vie ou de mort sur n'importe quel être, et qu'elle serait celle qui trancherait la gorge de tous ceux derrière cet assassinat. Elle décida alors de s'exiler et de parcourir Tenezumi afin de s'entrainer et d'accroître ses connaissances. > > Puis, un jour, une comète descendit sur sa planète. C'était une sorte de divinité, un dragon antique aux écailles bleues et dégageant une puissance aussi grande qu'ancienne. Il se présenta sous le nom d'Aurelion Sol, et expliqua être à la recherche d'une forme de vie intelligente qui soit digne de lui, pour s'y lier plus intimement. Alors qu'il explora Tenezumi, le dragon décida finalement que ce peuple n'était pas ce qu'il recherchait : les Tenezumiens était en grande partie corrompus et malhonnêtes. Kasen ne chercha pas à le contredire, car au fil du temps, elle en était arrivée à la même opinion. A la place, elle fit ce que toute personne sensée ne devait pas faire, et elle lui demanda un duel, afin de prouver qu'elle ne devait pas être rangée au même rang que ses semblables. Aurelion Sol, autant amusé par sa témérité que par sa détermination, accepta. Il se rendit bien vite compte que la différence de taille qui les opposait n'était pas du tout en sa faveur : se protéger d'étoiles tournant en orbite autour de lui n'était pas d'une grande utilité devant un adversaire agile. Il en était réduit à utiliser plus de sa puissance, chose qu'il n'avait faite depuis longtemps, pour éviter une défaite aussi cuisante que rapide. Finalement, après un combat épique et acharné, les deux adversaires s'écroulèrent de fatigue. Kasen, devant cette égalité, ne se contraria pas pour autant, car si plusieurs années d'entrainement lui permettèrent de se frotter à une divinité de ce genre, l'idée de ce que plusieurs années supplémentaires lui permetterait lui donna un sourire en coin. Devant sa performance, le dragon lui adressa ses félicitations. Il expliqua devoir repartir, car cette planète ne possédait pas ce qu'il recherchait, mais il lui promis de revenir un jour, car il considéra qu'elle méritait mieux, avec de telles dispositions. Et c'est ainsi que tous deux repartirent, tous deux continuant leurs quêtes : trouver le peuple qu'il cherchait pour l'un et devenir encore plus puissante pour l'autre. > > Quelques années plus tard, conformément à sa promesse, Aurelion Sol revint sur Tenezumi, mais pas pour les raisons qu'il voulait. Il se cacha au regard des autres pour ne se présenter qu'à Kasen, en toute discrétion. Il lui expliqua avoir finalement trouvé ceux qu'il recherchait depuis si longtemps, un peuple appelé les Targoniens et habitant sur les flancs du Mont Targon, des montagnes du continent de Valoran, sur la planète nommée Runeterra. Ceux-ci lui avaient offert une couronne de gemmes stellaires en guise de cadeau pour témoigner de leur respect, mais cet ornement était piégé et émettait des voix qui ordonnait au dragon d'assouvir les désirs des Targoniens. Aurelion Sol ajouta qu'il était en train de mener un plan pour regagner sa liberté : il avait caché, dans les ruines d'un ancien temple au creux de la montagne, une armure et une faux d'une civilisation aujourd'hui disparue qui vénérait la lune. Il avait ensuite amenée une jeune fille du peuple des Solaris, qui semblait peu à peu se détourner de leurs croyances au profit de cet astre, à les découvrir. Aurelion Sol devinait qu'elle serait aussitôt condamnée et comptait sur sa colère pour affaiblir les Solaris et par conséquent sa couronne, car il les soupçonnait d'être à l'origine de tout cela, étant donné que les voix lui demandaient de forger des étoiles rayonnantes de chaleur et de lumière. L'ancien dragon termina par une précision qui éveilla l'intérêt de Kasen : quelque part, sur le même continent de Valoran, se trouvait un institut de guerre renommé appelé la League of Legends. Là-bas se trouvent et s'affrontent la crème des combattants, venant de plusieurs dimensions et tous réunis dans une même arène. Il n'y avait pas de meilleur endroit pour sa quête de puissance. Aurelion Sol proposa donc de la conduire là-bas si elle acceptait de l'aider. > Alors, quand il lui demanda sa réponse, c'est tout naturellement qu'elle répondit : > > «Allons-y.» ● **Amis :** Aurelion Sol ● **Ennemis :** Tous les membres de la League of Legends ● **Statistiques :** * Attaque : ■■■■■■■■□□ * Défense : ■■■□□□□□□□ * Compétences : ■□□□□□□□□□ * Difficulté : ■■■■■■□□□□ [Tableau des statistiques ici,](http://hpics.li/ca529e6) (je n'ai pas trouvé comment insérer l'image directement). J'ai ajouté les statistiques d'autres champions du même genre pour pouvoir comparer. ● **Compétences :** **_A/Q - Lame enragée_** Kasen se concentre pour porter une attaque précise et puissante. Sa prochaine attaque infligera 20/40/60/80/100 (+40/45/50/55/60% de l'AD total) de dégâts physique bonus. Cooldown : 10 secondes (5/4/3/2 aux niveau 1/6/11/16 quand le passif est chargé). _**Z/W - Frappe instantanée**_ Kasen disparait dans un nuage de fumée noire pour réapparaitre à l'endroit ciblé, frappant la cible la plus proche (priorité aux champions) pour lui infliger 40 / 70 / 100 / 130 / 160 (+40% AD total) points de dégâts. Frappe instantannée inflige 25% de dégâts en plus si la cible est frappée dans le dos. Range : 400 - 600 (+2 pour chaque point de détermination) Cooldown : 12 secondes (6/4.8/3.6/2.4 aux niveau 1/6/11/16 quand le passif est chargé). _Note :_ à titre de comparaison, le Flash a une portée de 450 et le E d'Ezreal, 475. Pour la frappe, c'est similaire au A de Fiora. _**E - Barrière magique**_ Kasen utilise ses pouvoirs pour protéger une zone autour d'elle pendant 3 secondes d'une magie affectant les projectiles. Tout projectile entrant dans la zone verra sa vitesse réduite de 20 / 25 / 30 / 35 / 40%, et ses dégâts réduits de la moitié du ralentissement. Rayon : 500 Cooldown : 60 secondes (30/24/18/12 aux niveau 1/6/11/16 quand le passif est chargé). _Note :_ à titre de comparaison, la fumée d'Akali a un rayon de 400 et l'ulti de Gangplank a un rayon de 600. Un spell qui présente un counterplay intéréssant car si votre team décide de se protéger dedans, elle devient vulnérable si un Malphite sauvage apparait, ou une bêtise du genre. _**R - Taillade parfaite**_ Quand sa jauge de détermination est pleine, Kasen peut lancer Taillade parfaite sur un champion ennemi. A l'activation, elle charge le champion à très grande vitesse, devenant inciblable, et réapparait derrière le dos du champion ciblé pour lui infliger 150/175/200% de l'AD total de dégâts physiques. Tout ennemi percuté durant la charge sera légèrement repoussé et subira la moitié des dégâts. Taillade parfaite a deux fois plus de chance d'infliger un coup critique et prolonge la durée du passif de 4/5/6 secondes. Range : 1000 Cooldown : 300 secondes (120/90/60 aux niveau 1/6/11/16 quand le passif est chargé). _Note :_ Au début, l'ulti chargeait complètement la jauge de Détermination à l'activation, mais comme ça m'avait l'air un peu fort, j'ai changé pour ça. A voir mais ça m'a l'air un peu faible du coup contre un adversaire qui peut kite. Le dash est très rapide, mais en contrepartie, l'animation est assez longue (je pensais à la faire réapparaitre dans le dos et on la voit préparer son coup pendant 1s, figée dans les airs en slow motion, vous savez comme dans les animés). Par "les ennemis sont légèrement repoussés", je pensais à un petit truc comme le E de Draven. Et donc, le meilleur pour la fin : _**Passif - Détermination de vaincre :**_ Kasen stocke 20/16/12/8% des dégâts qu'elle inflige contre un champion dans sa jauge de Détermination. Cette jauge se vide progressivement hors combat. Quand celle-ci contient moins de 50 points, Kasen ne dépense pas son énergie dans des combats futiles et a un débuff permanent de -20% de dégâts à 0 point, qui augmente linéairement jusqu'à disparaitre à 50 points. A partir de 50 points de Détermination, elle augmente progressivement ses statistiques jusqu'à un maximum de : ► +20% de dégâts, ► +10% de vitesse, ► +20/30/40/50% de vitesse d'attaque, ► +50/60/70/80% de réduction des délais. En parallèle, toute réduction des délais octroyés par une source externe au passif sera inefficace. Quand elle atteint 100 points de Détermination, ces bonus sont conservés pendant 6 secondes. Après ce délai, l'épuisement la ralentit de 20/30/40/50%, décroissant sur 3 secondes. La jauge se vide ensuite à 50 points, et ne peut plus être remplie pendant 16/13/10/7 secondes (aux niveaux 1/6/11/16). Pour ce qui est des citations, je pensais principalement à des onomatopées méprisantes, et non des provocations stupides type "Vous allez goûter de mon épée !" (surtout pas). Plutôt des choses comme "Hmm", "Pff", "Pathétique.", etc J'avoue ne pas avoir trop réfléchi au build, mais à première vue, {{item:3031}}, {{item:3153}} et {{item:3142}} m'ont l'air d'être des bons choix. Voilà voilà. J'espère que ce champion vous plaira. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez :)
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler