Petit traité ludique - le cas League of Legend

**Des considérations philosophiques que tout le monde avait déjà comprises sauf les plus verts d’entre nous (les noobs)** > "_League of Legends est un MOBA qui se joue à 5 contre 5 et à la fin c’est Yasuo qui gagne._" > Vieux sage **1ère phase : Le commencement par le début** Dans League of Legends (que nous appellerons sobrement LoL), les deux équipes doivent détruire le Nexus adverse avant de perdre le sien. Il y a trois chemins menant jusqu’au Nexus, trois voies appelées Toplane, Midlane et Botlane. Ces voies sont protégées par des tourelles qui infligeront de lourds dégâts aux unités adverses qui passeront à portée. Les sbires sont des soldats qui apparaissent dans votre base et qui se dirigent droit vers le Nexus adverse. Ils empruntent chacune des trois voies et attaquent les unités et structures adverses sur leur chemin. Les sbires sont une force de frappe non négligeable, ils sont le cœur et l’esprit du MOBA. Vos sbires vont absorber les dégâts des tourelles à votre place, vous permettant d’abattre, brique par brique, ces défenseurs immobiles, et de vous ouvrir la voie vers le Nexus adverse. Mais pour que vos sbires attaquent les tourelles, encore faudrait-il qu’ils ne s’entretuent pas avec les sbires de l’ennemi. Pour cela, les 5 fiers champions qui composent votre équipe vont se répartir sur les différentes voies, et aider vos sbires à les pourfendre leurs ennemies. Seulement voilà, les 5 vils champions qui composent l’équipe adverse ont eux aussi très envie de détruire votre Nexus. Ils vont eux aussi se répartir sur les voies, et vont eux aussi aider leurs propres sbires à pourfendre les votre. Rétablissement de l’équilibre. Alors, comment passer outre cet agaçant défenseur ? En théorie, au début du jeu, vous êtes de force égale à votre opposant. C’est pourquoi vous aller œuvrer à rendre votre champion plus fort et plus endurant, en vous entrainant sur une musique entrainante tel un Rocky Balboa du jeu vidéo. A la différence que, à la place de frapper des sacs de sables, vous aller porter le coup de grâce aux sbires ennemies. Pour chaque coup de grâce donné, pour chaque unité ennemie achevée, vous aller recevoir un petit peu d’or. Ce n’est pas grand-chose, mais un sbire après l’autre, vous aurez finalement suffisamment d’or pour acheter de l’équipement. Cet équipement rendra votre champion plus fort. Faisant légèrement pencher la balance en votre faveur. Vous pourrez enfin pourfendre les sbires plus efficacement et plus rapidement que votre adversaire, faire avancer vos sbires, grignoter les tourelles, et enfin détruire le Nexus. Seulement voilà, pendant que vous reveniez à la base pour aller acheter des équipements tout neuf, votre adversaire est resté sur le champ de bataille, en restant près des unités ennemies lorsqu’elles meurent, même sans avoir à porter le coup fatal, votre opposant a gagné de l’expérience. Comme il est seul sur sa voie. Il est monté de niveau et bénéficie de meilleures statistiques de base. Rétablissement de l'équilibre. D'un autre côté, vous avez déjà votre équipement et lui il faudra bien qu'il rentre à la base en acheter et se soigner un jour. Quelque part vous avez l'avantage. C’est le début de la partie. Les champions se répartissent sur les voies, ils achèvent les sbires pour gagner de l’or (le last-hit) et gagnent de l’expérience en restant au combat. C’est la phase d’entrainement : vous êtes en train de « farmer » pour rendre votre champion fort et déboiter des poneys lors des combats titanesques qui vont suivre. Vous pouvez mettre une petite musique entrainante durant cette phase. Les savants pompeux appellent ça « la phase de lane » ou « l’early-game ». (Nasus est un chiwahua, donnez lui des coups de pieds !) **2ème phase : Le combat titanesque – se battre pour les objectifs** Maintenant que vous avez bien farmé et fait du shopping, vous avez soif de sang : il est temps de démolir cet agaçant adversaire, de démolir la tourelle qu’il défend, et de démolir le Nexus qui se trouve derrière. La partie dure déjà depuis un quart d’heure, il est temps de passer aux choses sérieuses. Tuer son opposant rapporte beaucoup d’or. Cet or vous permettra d’asseoir un énorme avantage et de "remporter votre voie" ou "gagner sa lane" pour les franglais du dimanche. Mais la véritable valeur d’un meurtre, ce n’est pas la récompense en or, ce sont les précieuses secondes de tranquillité, où votre opposant vous regardera démolir sa tourelle, impuissant, derrière son écran en noir et blanc. Un vieux sage a dit : > "_Si l’ennemi est à portée de baffe, alors tu es à portée de baffe de l’ennemi._" > Vieux sage Les champions essayent d’occire leurs opposants sans trop se mettre en danger. Même certain de remporter un duel, le champion avisé attendra l’occasion propice (un sort en cooldown par exemple, le jungler de l'autre côté de la carte, ou votre propre jungler dans les parages). Pour ne pas se faire surprendre par des éventuels renforts ennemis (le fameux « gank » dont les sololaneurs chuchotent le nom en tremblant) les champions disposent de balises de vision (wards) qu’ils disposent aux endroits stratégiques. Un mouvement ennemi près d’une de ces balises sera indiqué sur la mini-carte en bas à droite, permettant au champion de retraiter en toute sécurité. Parce que l'early game est terminé n'est pas une raison pour arrêter de farmer ! Et pas besoin d‘attendre la quinzième minute pour poser des wards. Un bon jungler peut vous ganker après trois minutes de jeu. Il y a plusieurs objectifs dans LoL. Ces objectifs sont comme des étapes précédant la destruction du Nexus. Il y a : **- les tourelles**, obstacles à la progression de vos sbires. Détruire une tourelle "ouvre" la carte. cela vous permet d'avoir plus de liberté de mouvement, alors que votre opposant devra se retraité son sa tourelle suivante. **- les inhibiteurs**, permettant d’obtenir temporairement des sbires améliorés. Des sbires sur une voie sans inhibiteur ni tourelles font foncer tout droit sur le Nexus. Vos adversaires devront faire un choix : aller repousser les minions, ou vous empêcher de prendre un objectifs ailleurs, pas les deux. On appelle ça mettre la pression sur une voie. **- le dragon**, monstre de la jungle donnant de petits bonus permanant à l’équipe qui l’occis **- le baron**, monstre de la jungle qui donne de gros bonus temporaires à votre équipe (et machine a faire tilter les jungler accessoirement). **- le nexus**, est l'objectif absolu. Si vous avez éliminé l'équipe adverse et que vous avez la possibilité de détruire le nexus, faites le. Le baron c'est sympa mais vous voulez faire quoi avec ? Détruire le Nexus ? Autant le faire directement ! De la prise de ces objectifs dépend la victoire finale. Parfois vous voudrez vous rassembler avec votre équipe pour pouvoir prendre ces objectifs (ou les défendre). C’est le moment des tentatives stratégiques plus ou moins brumeuses. C’est métaphoriquement le moment où chaque équipe essaye de creuser un trou le plus vite possible en balançant la terre dans le trou de l’équipe ennemie. C’est là que premiers combats d’équipe ont lieux. C’est la phase de prise d’objectifs. Les savants pompeux appellent cette phase « le mid-game ». Vous pouvez vous mettre un petit rock, ça passe bien. (Nasus à de la bave aux lèvres, c'est normal?) **3ème phase: the Last Epic Team Battle – Il est temps d’en finir** Après une bonne demi-heure à se taper dessus, l’une des deux équipes a généralement pris le dessus sur l’autre. Le temps nécessaire pour réapparaitre, qui augmente avec la durée de la partie, est tellement long que la moindre mort revêt des airs de défaite. Il est temps pour l’équipe dominante d’achever son adversaire, de profiter de sa position de force pour mettre un terme à la partie, avant que l’autre équipe ne puisse revenir. C’est une prolongation de la phase de prise d’objectifs, à la différence que chaque action peut décider de l’issue de la partie, et que les champions débordent tellement d’équipement qu’ils ne peuvent plus en acheter, même s’ils avaient une mastercard gold VIP ++. C’est le « late game ». Le Climax. Le monde s’effondre autour de vous. La musique épique est tout à fait indiquée pour accompagner cette phase. (Nasus est un demi-dieu, fuyez !) ** En fait il n’y a pas de phase, c’était une blague mdr** Si vous êtes arrivé jusque-là, vous vous êtes rendu compte que cet article était de moins en moins sérieux et avait de moins en moins de sens. Comme les trois parties précédentes ! Toutes les parties sont différentes, ceci n’est qu’un schéma décrivant la structure générale et habituelle d’une partie standard. Ces phases s’enchainent « naturellement », car les actions des joueurs vont évoluer au cours de la partie, mais le contenu et la longueur de chaque phase ne sera jamais le même. Maintenant, vous vous souvenez qu’au départ je disais « qu’en théorie au début du jeu, vous êtes de force égale avec votre opposant » ? Et bien c’est faux ça aussi ! Chaque champion a ses forces et faiblesses, chaque champion est plus ou moins adapté à un poste, chaque joueur derrière l’écran est plus ou moins talentueux, les champions ne trouvent pas leur pics de puissance au même instant (lee vous déboite au début, veigar vous atomise à la fin), et vos équipiers seront toujours différents. Bref, la clef au succès statistique c’est l’adaptation. Oui je mets **statistique** en gras, parfois vous ne pouvez pas gagner une partie malgré tous vos efforts, pour des raison qui de dépendent pas de vous (équipiers pas dégourdis, matchmaking brumeux, matchup déloyal contre un cancerous OP champ tavu GG rito, etc…). Cependant, sur 100 parties vous êtes le seul point commun. La remise en question c’est la clef ! (ça et l’adaptation) Arrêtez de suivre à la lettre des tutos sur internet. Analyser la situation, prenez vos décision en conséquence, soyez proactif. Si vous vous gourez (c’était quoi ce call baron à deux sous ?) et bien ça vous servira de leçon pour la prochain fois (pas de smite, pas de chocolat). **Terminons par le début (what ?)** Un sage a dit (le même qui parlait d’être à portée de l’ennemi toussa vous vous souvenez ?) : > "_Amuse toi Bobby, c’est un jeu. C’est fait pour s’amuser. T’es pas payé à la victoire, et on ne va rien te prendre en cas de défaite (à part ta fierté et quelques LP). C'est inutile de beugler, tu vas seulement t'auto-pourrir la vie et celle des autres au passage, espèce de sale petit égoïste de m****._" > Vieux sage Il est ptet malpoli mais il a raison.
Partager
Signalé comme :
Offensant Spam Harcèlement Forum incorrect
annuler