: Avant toute chose, je n'ai pas pour habitude d'écrire sur ces forums. Je passe lire de temps en temps et je réponds uniquement aux sujets qui me semblent un minimum élevés intellectuellement parlant, donc à pas grand chose. Passionné par le sujet, sans pour autant en avoir fait mon métier, je trouve dommage de limiter l'addiction, dans toutes ses formes, à une action chimique (seuil de bonheur et récompense). L'étude menée par le professeur de psychologie Bruce Alexander montre que l'addiction n'est pas le contraire de la sobriété mais le contraire de la connexion. En effet, les études menées sur l'addiction utilisent en général des animaux, souvent des rats, placés dans des cages avec à leur disposition de l'eau et de la drogue, je vais les appeler les cages "tristes". Et dans ces études, les rats se droguent jusqu'à ce que mort s'en suive. Toutes les lois et la propagande anti-drogues se basent sur cette étude. Or dans l'étude du professeur Alexander, les rats sont placés dans une cage (que je nommerai cage de "bonheur") où ils ont tout pour être heureux : des jeux, des compagnons sexuels, des amis, de la nourriture à volonté... et toujours une réserve d'eau et une réserve d'eau additionnée d'héroïne. Et ici les rats heureux ne se droguent JAMAIS jusqu'à la mort. Ils en consomment avec parcimonie, juste ce qu'il faut pour pouvoir être un plus heureux mais pas suffisamment pour que cela devienne dangereux pour eux. Il a d'ailleurs poussé l'étude plus loin en mettant les rats dans une cage "triste" pendant 57 jours, de quoi rendre accroc n'importe qui. Ils les a ensuite transféré dans une cage de "bonheur" et mis à part quelques séquelles liées au manque, les rats ont repris une consommation modérée et non léthale d'héroïne. Cette même expérience a existé à l'échelle humaine : la guerre du Vietnam. Plus de 20% des américains envoyés au Vietnam étaient consommateurs d'héroïne, durant la guerre. Ceci a affolé l'opinion publique, pensant qu'au retour de la guerre, il y allait avoir une invasion de junkies. Il s'avère que moins de 5% des consommateurs d'héroïne pendant le Vietnam sont restés dépendants. Ceci s'explique par le fait qu'en situation de guerre, l'individu est malheureux et essaye par tous les moyens d'échapper à la réalité en se droguant. Mais à son retour, il retrouve sa famille, ses amis, tout ce qui fait son bonheur. L'individu est passé d'une cage "triste" à une cage de "bonheur", tout comme les rats. Il est temps de changer de paradigme et de ne plus considérer l'addiction comme le contraire de la sobriété, l'expérience nous montre que l'addiction est le contraire de la connexion avec les autres. Il est également temps de changer le moyen de traiter les addictions, aujourd'hui, nous mettons les drogués en marge de la société alors qu'il faut au contraire leur faciliter l'accès à celle-ci. A partir de là, je ne peux pas répondre à tes questionnaires, qui sont toujours dans l'ancien paradigme et sont donc totalement décalés de la réalité.
Les différentes expériences menées avec des rats montre en effets que l'addiction est souvent très contextuel. Tu cite l'exemple de l’héroïne pour les soldats américains du Vietnam, on peut cité aussi celui des patients hospitalisés qui sont abstinents des mois durant, même en post cure, et qui rechute une fois arrivé chez eux du fait de leur fonctionnement et leur défauts de stratégie adaptative. Cependant l'addiction est un concept bien plus complexe que ce qu'on peut observé chez le rat, et implique toute les dimensions somatiques, psychologiques et social de l'excès de consommation, et c'est surtout une maladie qui s'auto entretien du fait d'une perte de contrôle sur le comportement. La santé mental, ou le bien être sociale chez le rats n'a pas véritablement de sens, et c'est pourtant sur cela que l'addiction en général impact le plus.
Theolinde (EUW)
: ll aurait fallu expliquer l'échelle 2 oui parce que du coup on ne sait pas si c'est ça : - 1 = Tout à fait en désaccord - 2 = Plutôt en désaccord - 3 = Plutôt en accord - 4 = Tout à fait en accord ou - 1 = Tout à fait en accord - 2 = Plutôt en accord - 3 = Plutôt en désaccord - 4 = Tout à fait en désaccord
4 c'est tout a fait d'accord, et 1 c'est pas du tout d'accord.
Commentaires de Rioters

Frech0702

Niveau 30 (EUW)
Total votes positifs
Créer une discussion