: Nouveau skin : Pobee
Salut ! C'est une bonne idée, tiens nous au jus si tu trouves chaussure à ton pied ! :)
Glevda (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=000300000000000000000000000000000000000000000000,timestamp=2019-04-04T20:42:30.789+0000) > > (me tape pas !) > > Ce que j'y vois, c'est une âme ne supportant plus ce qu'est devenu un monde, une idée... pervertie et tombée dans la ruine. J'y vois une âme prête à tout pour rétablir la force passée, quitte à prendre un pouvoir dont elle ne voulait pas à la base > > C'est mon côté chevaleresque qui parle ! Je vais te dire le vrai thème et tu me diras si ça fait sens: C'est quelqu'un qui rentre dans la tête d'une fille dont il en a rien à foutre. Qui la baratine, la mène où il veut, lui fait faire de la biologie et se barre. Le narrateur de ce poème est un gros enfoiré. C'est un poème sur la séduction. Tout est au deuxième degrés car le narrateur est un hypocrite. Regarde les rimes internes des deux premiers et des deux dernières vers. Elles disent ce qui se passe dans la tête du narrateur.
L'ironie, c'est que moi j'y vois une idée somme toute positive, alors que c'est tout l'inverse ! Chacun y trouve son sens, mais celui-là je pense que je ne l'aurai jamais trouvé seul, mais en sachant ta pensée, oui ça fait sens. Tu as déjà posé cette question à d'autres gens ? certains ont-ils trouvé ?
Glevda (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=0003000000000000000000000000000000000000,timestamp=2019-04-04T18:43:19.324+0000) > > Je trouve que respectueux rend le vers bien plus beau, vu qu'il est plus dans le registre général du poème. > > Merci de partager ton œuvre, ce fut très agréable à lire :-) Comment tu l'as commencé ? D'où est venu le début pour toi ? Tu t'es raccroché à un thème ? Quelque chose guidait tes pas ou tu t'es laissé emporté par l'imagination ? Des fois il m'arrive d'écrire sans réfléchir à la suite, ça peut donner des résultats surprenants ! Pour celui là j'avais une idée en tête. C'était l'époque où je faisais des poèmes qui étaient censés parler d'un sujet précis, qui avaient un thème. Celui-là a beaucoup beaucoup changé et le début n'avait sûrement rien à voir avec ça à l'époque. Je l'ai changé pour y mettre un jeu de rime qui est censé faire sens par rapport au contenu du poème. J'ai arrêté d'essayer de faire des poèmes qui parlent d'un thème aujourd’hui parce qu'à un moment j'avais plus rien à dire, ou alors ça m'inspirait pas tant que ça: partir d'un thème en poésie quand on est amateur, c'est parler de soi, et c'est souvent empreint de vacuité. J'en ai fait un dernièrement parce que ça me manquait trop d'écrire, mais je l'aime pas: il est au premier degrés et creux. Sinon aujourd'hui j'écris en me laissant emporter par les mots plus que par l'imagination. Plus par l'envie. Et j'écris sans réfléchir, juste avec le souci de faire du beau. L'important est de rester toujours humble et respectueux. Je sais pas si le sujet de ce poème est évident, mais comme je l'ai dit il est censé avoir un deuxième sens. Son sens est normalement beaucoup moins beau que ses mots. Ce qui me fait peur, c'est que je me sois foiré et que ça ne puisse pas se voir parce que ça ne fonctionne pas. En fait je suis entrain de mettre la pression pour te demander si tu le vois :) J'ai encore eu une idée dans la journée et je vais changer le 3eme vers et mettre: "J'y ai croisé trop d'ange, en ce ciel respectueux."
(me tape pas !) Ce que j'y vois, c'est une âme ne supportant plus ce qu'est devenu un monde, une idée... pervertie et tombée dans la ruine. J'y vois une âme prête à tout pour rétablir la force passée, quitte à prendre un pouvoir dont elle ne voulait pas à la base C'est mon côté chevaleresque qui parle !
Glevda (EUW)
: Voilà, j'ai reglé le souci. Ce qui m'embête c'est que ce poème est moins naturel que la version précédente et ça va me demander encore du travail. Mais à moins d'être pro, le travail c'est de trouver ce dont tu as besoin en y pensant comme ça, parce que comme dit Sherlock Holmes, pour trouver la solution il faut la laisser venir. En poésie, à moins d'être un pro, il faut laisser venir et pas se forcer à trouver (ou avoir de la chance). Là par exemple, je suis trop heureux parce qu'uen écrivant je viens de trouver quelque chose de mieux qui me sauve presque ce poème. J'expliquerai à la fin. ~~**Appétence**~~ J'ai vu briller du fade en des scintillants yeux, Seuil d'un monde précieux, perlé de mille jades. J'ai croisé plus d'un ange en son ciel respectueux, Las des confins brumeux perclus d'étangs putrides, Vers de grands près dormants _ libre et sans nulle bride, Léger comme le rêve au temps des cœurs vertueux. D'illusions d'infini, j'ai fasciné le temps, Façonné l'harmonie _ facile était le chant, Puis bu de l'eau rougie, anciennement secrète, Mais vibrante d'une onde en l'abyme indécent. Étouffeur du Néant chez son puits adjacent, J'ai occis ses démons et leur sorcière inquiète. Nouveau maître des lieux, je levai la tornade Qui noyai leur arcade, et asservis les Dieux. PS: Je sais pas si c'est évident, mais ce poème, à la base, je l'ai écrit avec un sens caché. En fait le 3eme vers c'était "j'y ai croisé de l'ange sous ce ciel incestueux." C'est moche et en plus j'avais pas noté la faute de liaison à l'hémistiche. Ben en lisant je suis tombé sur l'idée qui a donné ce que tu as pu lire et c'est tellement plus naturel. J'hésite toujours entre "incestueux" et "respectueux." L'ennui pour_ respectueux_ c'est que ce mot appelle fortement la diérèse et me rajoute donc une syllabe en plus. En fait, j'ai fait plusieurs changements par rapport au dernier original et je suis content. La 1ere version date de 2011 ou 12 et ce poème a dû changer des centaines de fois, et c'est pas du 2eme degrés. Tu noteras quand même que la forme du poème ne répond à aucune norme classique _ ce n'est bien entendu pas un sonnet. Comme j'ai dit avant: des fois il faut explorer, mais toujours en respectant la poésie et le lecteur.
Je trouve que respectueux rend le vers bien plus beau, vu qu'il est plus dans le registre général du poème. Merci de partager ton œuvre, ce fut très agréable à lire :-) Comment tu l'as commencé ? D'où est venu le début pour toi ? Tu t'es raccroché à un thème ? Quelque chose guidait tes pas ou tu t'es laissé emporté par l'imagination ? Des fois il m'arrive d'écrire sans réfléchir à la suite, ça peut donner des résultats surprenants !
Brizmera (EUW)
: [FANFICTION] Lutte éternelle-Chapitre 1: Deux clans antagonistes
Slt ! Le début donne envie, hâte de voir ce que va donner la suite ! Tu penses rajouter des champions avec des skins lune de sang ? Ou tu créer tes propres perso ?
Glevda (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=000300000000000000000000,timestamp=2019-03-26T16:44:52.769+0000) > > Merci pour ta réponse :) > > Alors les rimes qui se répètent (-oi et -el), c'est volontaire, c'est ce que j'ai vu pour écrire un sonnet, à savoir ABBA ABBA CCD EED. J'ai lu ça sur ce site : http://lesaffresdelamour.over-blog.com/article-poesie-comment-ecrire-un-sonnet-alexandrin-decasyllabe-ou-autre-117700949.html et m'y suis conformé. > > La poésie ne reste qu'un loisir pour moi, sachant que je suis plus à écrire des histoires que rédiger des vers. Donc l'exercice est assez ardu ! Comme tu l'as dit, je préfère me concentrer sur de courts poèmes, histoire de m'entraîner tranquillement, ne pas tenter des choses trop ''grandes'' dans un univers où tout n'est qu'analyse personnelle. Il est toujours difficile d'évaluer de la qualité d'un poème, vu que chacun l'analyse à sa manière je trouve. > > Je sais que terminer par une question est un pari risqué, mais j'ai quasi' toujours terminé mes poèmes de cette manière, afin de laisser place à une ouverture, une question que je pose, au lecteur, ou au poème lui-même ici. C'est la partie que je préfère, souvent j'ai le vers de fin en premier et je construis le poème tout autour de ce vers. Dans ta vision, je préfère les poèmes qui s'orientent sur ''exprimer le soi". > > Si j'ai pu t'aider à améliorer l'un des tiens, tant mieux ^^ > > Pour finir, j'ai montré mon poème avant et après modification et on m'a fait la remarque qu'il était plus '''''''beau''''''', plus agréable à lire avant, quand je respectais encore moins les règles de poésie que maintenant. La est la véritable difficulté pour moi... réussir à faire passer un message, une idée, une opinion, un principe, une morale...dans les règles de la poésie, tout en étant """"beau"""" à lire. > > bEref, je m'attaque à une 3eme version ! Je la posterai si j'arrive à la terminer un jour, voir si j'arrive à m'améliorer ! > > Merci encore et bonne continuation :) Oui, j'ai connu ça aussi. La transition est très difficile quand on commence à acquérir la technique, car il faut tout revoir, et je dis bien tout. Cela m'a pris des années pour corriger mes poèmes et le rendu était beaucoup moins beau quand je cherchais à appliquer la technique car il était moins naturel. Ceci est important pour un poème, s'il n'est pas naturel, ça se sent. Mais je trouve que la seconde version ne l'était pas vraiment moins. La différence c'est que moi je vais toujours lire un poème avec les yeux de quelqu'un qui connait certaines règles et donc je vais évaluer autant sa beauté première que sa technique. Mon poème, je l'ai encore changé avant-hier, hier et tout à l'heure, donc il est lui aussi "moins naturel" qu'avant. Naturel, c'est quand tu es satisfait du résultat, jusqu'à ce que tu découvres une faute d'orthographe ou de liaison qui tue tes rimes ou même ton poème. Je suis dégoûté comment une faute de liaison a tué le dernière vers d'un de mes poèmes qui était superbe au naturel... et que j'ai fini par oublier après l'avoir changé. Je voulais mettre le poème que j'ai changé, mais impossible de sauter de ligne entre les strophes. Et je crois que j'ai un peu peur aussi :)
dommage, tu as attisé ma curiosité ! Et tu peux sauter des lignes je crois
Glevda (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=0003000000000000,timestamp=2019-03-18T18:47:49.051+0000) > > ------------------------------------------------------------ > > Re-salut à toi ! > > Alors, j'ai re-travaillé mon sonnet en prenant en compte tes conseils et en re-bossant mes règles de poésie ! (j'en ai chiez !) > > ça donne çaaaa !! : > > *Belle demacienne aux blanches ailes irréelles.* > *La plus grande argentée protégée par le Roi,* > *Bravoure est la seconde. Tu lui confies ta foi.* > *Fière est ta cadette, loyale dans le ciel.* > > *Ta voix si claire gronde, amère mais mortelle;* > *Une tempête magique étouffée par la Loi* > *De ta peur se nourrit, souffle haut le bien de toi.* > *Tu crées tes vils démons… Quelle ironie cruelle.* > > *Vos souffles s’entremêlent, Demacia entend;* > *Ce pouvoir n’est pas noir, il est même éclatant.* > *Ni interdit, ni libre. Écouté, contrôlé.* > > *Forte demacienne, oui, ton être frémis.* > *Esprits, magies, unis. Non plus des ennemis;* > *Libre du sombre poids, pourquoi ne pas voler ?* > > > Je sais je sais ! J’ai trop de rimes pauvres ! Mais je cherche à donner en priorité un lien entre mes rimes, plus qu’à chercher la richesse de la rime. (oui je sais encore, on peut concilier les deux mais galère quoi !) > > C'est mieux ? Au début j'avais pas noté l'-ent d' "entremêlent" qui sabote l'hémistiche et je pensais que les tercets étaient parfaits, puis je suis allé sur un site vérifier quand même deux ou trois trucs et je me rends compte que moi aussi j'ai encore des trucs à apprendre. Par exemple, pour le mot "magies" de l'avant-dernier vers, le E muet se prononce vu qu'il est suivi d'une consonne muette _ la lettre S. "Magie au singulier aurait sauvé ton hémistiche. Sinon les deux premiers quatrains comptent des fautes de liaison. Au niveau des rimes, tu as fait attention, semble-t'il, à utiliser au minimum des rimes suffisantes et ça me semble réussi, avec comme point négatif, hélas, que, même si je n'ai vu cette règle écrite nulle part, il me semble qu'il est de convention ou du moins que c'est une marque d'exigence d'utiliser des rimes qui soient toujours différentes. Il y a des rimes qui se répètent dans ton poème comme les rimes en -el ou en -oi. Encore une fois je n'ai vu ça écrit nulle part, mais à moins que cela soit une nécessité artistique, je pense qu'il faut éviter de répéter les rimes. Cette exigence peut avoir l'air effrayante, mais c'est magique quand tu écris, parce que ça repousse tes limites toujours plus loin. En tout cas ça se voit que tu aimes la poésie car tu n'as pas écrit quelque chose de froid ou de purement calculé: on sent que tu cherches à partager ton sens de la beauté, donc je pense qu'avec un peu d'entraînement sur la technique tu sauras toujours rester talentueux puisque ton attitude conserve le respect et la sincérité. Pour être plus technique, je vais écrire le nombre de syllabes vocalisées par vers 1) 14 (6+8) Des E sonores 2) 12 (6+6) 3) 13 (7+6) Dommage, le T de Tu tues l'hémistiche car le E de Seconde devient sonore 4) 11 (6+6) Ici le E est sonore et c'est lui qui fait la 6ème syllabe de l'hémistiche. Il vaut mieux éviter cela pour l'articulation d'un poème. 5) 12 (6+6) Belle gestion des E 6) 13 (7+6) Le E de une... Pas difficile de trouver un autre article à sa place 7) 13 (6+7) Je ne suis pas sûr pour le E devant ce H, mais Souffle et Haut ne sont pas jolis si on fait la liaison: essaie d'éviter de compter sur ce genre de procédé. L'articulation est très importante et en en faisant 2 syllabes ça l'enlaidit. De plus, distinguer clairement le mot Haut du verbe "souffler" renforce sa présence dans le poème _ accorder les 2 le rend anecdotique et c'est contradictoire. 8) 12 (7+6) le S muet de Crées rend le E muet précédent sonore. 9) 13 (7+6) l' -ent d'"entremêlent" : les -ent ne sont pas sonores en poétique dans des verbes comme prier ou créer où ils suivent une voyelle, mais précédés d'une consonne (ici la lettre L) ils deviennent sonores. C'est vraiment dommage car la diérèse dans Demacia est très belle. 13) 13 (7+6) Le S muet de Magies rend la syllabe sonore car il suit un E muet. 10-11-12-14) 12 (6+6) Vérifie aussi l'orthographe et sois sûr que la ponctuation exprime bien l'articulation du poème. Des fois on trouve les fautes d'orthographe des années après. Ici dans le vers 12, j'imagine que frémir prend un -t à la fin. Pour la ponctuation, un ! après Poids dans le dernier vers aurait provoqué un arrêt dans la lecture qui aurait amené à une pause et donné un plus grand impact à la dernière hémistiche. Terminer sur une question, j'ai toujours trouvé ça risqué car cette question finale doit avoir une grande portée ou elle sonne comme un coup d'épée dans l'eau. Je pense qu'ici elle est à peu près réussie, mais la ponctuation doit baliser les étapes d'une réflexion vers cette question posée qui met le héros devant un conflit interne et externe insupportable. Je suis allé faire un tour sur ce site. Ca a été un peu difficile au début, mais j'ai aimé me replonger dans la poétique et remettre des mots sur des concept de métrique et de prosodie que j'avais oubilé _ en fait, des mots que j'avais oublié. http://darius.hyperion.over-blog.com/2015/07/essai-sur-l-e-muet-et-l-hiatus.html#3-3%20terminaisons%20des%20verbes%20en%20-E,%20-Es,%20-Ent J'aurais bien mis un de mes poèmes, mais même si mon fan-club ne se manifeste plus je n'ai pas envie d'ouvrir une porte sur ma vie. Intègre ces règles et tu verras qu'elles appellent une exigence qui montre tout ce qu'est la beauté de la langue française et pourquoi c'est si difficile d'être grand en poésie. Moi je fais comme toi et je me limite pour l'instant au sonnet _ enfin, ça fait quand même plus d'un an que je n'ai plus rien écrit. J'estime personnellement que la poésie peut être abordée de deux manières: pour exprimer le beau ou pour exprimer le soi. Le poète sérieux veut exprimer le beau et il a l'humilité de commencer par ce qui est classique et de le maîtriser avant d'aller plus loin: il y a un poème de Verlaine que j'adore: l'échelonnement des haies. Ce sont des quatrains de vers en 7 syllabes. Il faut être un maître pour réussir à faire du beau comme ça. Maintenant, il ne faut pas hésiter à explorer aussi. J'ai par exemple essayé le style romantique avec les alexandrins en 4 fois 3 ou en 3 fois 4, les rimes internes ou des poèmes en tercets. Il faut explorer, mais toujours rester humble et respecter, et à ce que je vois c'est ton attitude. Celui qui vient pour exprimer qui il est, celui là en général j'évite puisque c'est souvent des gens qui vont utiliser la poésie pour parler de leurs échecs sentimentaux, leurs opinions politiques ou leurs fantasmes sexuels. Moi ça m'énerve, au point que malgré l'immense et incommensurable talent de Victor Hugo, j'ai beaucoup de mal avec Les Châtiments où ses priorités semblent moins artistiques que politiques. Enfin voilà, je te souhaite bonne chance pour ton parcours en poésie et j'espère que tu sauras en intégrer les règles le plus vite pour pouvoir explorer ce monde et continuer à écrire des poèmes démaciens qui sauront nous faire rêver comme tu l'as fait ici. Bonne chance à toi et à plus. P.S: ça m'a fait aller corriger et modifier pour la millième fois un poème où j'avais pas chopé une faute de conjugaison qui assassinait tout son sens, et des fautes de liaison que j'avais pas vu. C'est dur de voir ses propres fautes de liaison: on ferme facilement les yeux sur ses fautes quand c'est trop beau. Cette déception quand on les aperçoit... et ce calvaire pour les corriger. Dans ce poème j'avais écrit au début d'un vers "D'illusions infinies", pour moi c'était une hémistiche... Ben non, pas avec le S à "infini." Impossible à mettre au singulier car ça tue mon hémistiche, alors j'ai remplacé par "D'un mirage infini" _ moins beau _ puis au milieu de la nuit je me suis rendu compte que c'était beaucoup plus simple: je n'avais qu'à mettre "D'Illusions d'infini." Mon hémistiche est sauvée. Des fois c'est très simple... Mais des fois pas hélas!
Merci pour ta réponse :) Alors les rimes qui se répètent (-oi et -el), c'est volontaire, c'est ce que j'ai vu pour écrire un sonnet, à savoir ABBA ABBA CCD EED. J'ai lu ça sur ce site : http://lesaffresdelamour.over-blog.com/article-poesie-comment-ecrire-un-sonnet-alexandrin-decasyllabe-ou-autre-117700949.html et m'y suis conformé. La poésie ne reste qu'un loisir pour moi, sachant que je suis plus à écrire des histoires que rédiger des vers. Donc l'exercice est assez ardu ! Comme tu l'as dit, je préfère me concentrer sur de courts poèmes, histoire de m'entraîner tranquillement, ne pas tenter des choses trop ''grandes'' dans un univers où tout n'est qu'analyse personnelle. Il est toujours difficile d'évaluer de la qualité d'un poème, vu que chacun l'analyse à sa manière je trouve. Je sais que terminer par une question est un pari risqué, mais j'ai quasi' toujours terminé mes poèmes de cette manière, afin de laisser place à une ouverture, une question que je pose, au lecteur, ou au poème lui-même ici. C'est la partie que je préfère, souvent j'ai le vers de fin en premier et je construis le poème tout autour de ce vers. Dans ta vision, je préfère les poèmes qui s'orientent sur ''exprimer le soi". Si j'ai pu t'aider à améliorer l'un des tiens, tant mieux ^^ Pour finir, j'ai montré mon poème avant et après modification et on m'a fait la remarque qu'il était plus '''''''beau''''''', plus agréable à lire avant, quand je respectais encore moins les règles de poésie que maintenant. La est la véritable difficulté pour moi... réussir à faire passer un message, une idée, une opinion, un principe, une morale...dans les règles de la poésie, tout en étant """"beau"""" à lire. bEref, je m'attaque à une 3eme version ! Je la posterai si j'arrive à la terminer un jour, voir si j'arrive à m'améliorer ! Merci encore et bonne continuation :)
: C'est quoi tout ces downvotes ? Je m'attendais à une poésie du style "Aya Nakamura" à cause des dislikes mais c'est pas mal ce que tu as fait. Je ne comprends pas la réaction des gens pour le coup...
La légende raconte que j'ai eu un massdownvote parce que... ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Mais c'est sympa sinon ? :-)
Glevda (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=00030000,timestamp=2019-03-13T22:37:17.303+0000) > > Slt à toi ! > > Alors le score négatif ? Je sais pas et concrètement je m'en fou ^^ c'est qu'un carré rouge ça n'enlève rien à mon boulot ! > > Mes alexandrins sont foirés ? Où ça ? > > Je pense avoir respecté toutes les règles pour réaliser un sonnet dans les règles de l'art. 2 quatrain, 1 sizain séparée, ABBA ABBA CCD EED, avec le dernier vers assez fort et résumant le sonnet, > > Ouais je suis dacc les hémistiches je galère encore ^^ On peut toujours s'améliorer ! Ce ne sont pas des alexandrins parce que tu ne respectes pas les règles de sonorité en poétique. Je pense aussi qu'il y a quelques syllabes qui peuvent être lu en diérèses comme dans "démacienne." Ça aurait d'ailleurs pu donner une superbe hémistiche: Be/leuh/Dé/Ma/Ci/en' , mais le mot qui suit commence par une consonne, donc le E est sonore. Est-ce que tu t'en es rappelé? Que le E est toujours sonore devant une consonne en poétique? C'est pour ça que tes alexandrins n'en sont pas. Regarde mon petit poème et tu verras que je fais attention à mes E, surtout aux hémistiches, comme avec le mot paille. Tu aurais pu avoir une belle hémistiche en réduisant le vers et en trouvant un autre mot que "chantant." C'est dommage car le tout est très beau. Ah oui, et jette un coup d'oeil aussi sur les trois types de rime, car tu utilises souvent des rimes pauvres. Moi j'utilise au minimum des rimes suffisantes. La poétique est beaucoup plus exigeante qu'on ne peut le croire.
> [{quoted}](name=Glevda,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=000300000000,timestamp=2019-03-14T10:15:37.149+0000) > > Ce ne sont pas des alexandrins parce que tu ne respectes pas les règles de sonorité en poétique. Je pense aussi qu'il y a quelques syllabes qui peuvent être lu en diérèses comme dans "démacienne." Ça aurait d'ailleurs pu donner une superbe hémistiche: Be/leuh/Dé/Ma/Ci/en' , mais le mot qui suit commence par une consonne, donc le E est sonore. Est-ce que tu t'en es rappelé? Que le E est toujours sonore devant une consonne en poétique? C'est pour ça que tes alexandrins n'en sont pas. > > Regarde mon petit poème et tu verras que je fais attention à mes E, surtout aux hémistiches, comme avec le mot paille. Tu aurais pu avoir une belle hémistiche en réduisant le vers et en trouvant un autre mot que "chantant." C'est dommage car le tout est très beau. > > Ah oui, et jette un coup d'oeil aussi sur les trois types de rime, car tu utilises souvent des rimes pauvres. Moi j'utilise au minimum des rimes suffisantes. La poétique est beaucoup plus exigeante qu'on ne peut le croire. ------------------------------------------------------------ Re-salut à toi ! Alors, j'ai re-travaillé mon sonnet en prenant en compte tes conseils et en re-bossant mes règles de poésie ! (j'en ai chiez !) ça donne çaaaa !! : *Belle demacienne aux blanches ailes irréelles.* *La plus grande argentée protégée par le Roi,* *Bravoure est la seconde. Tu lui confies ta foi.* *Fière est ta cadette, loyale dans le ciel.* *Ta voix si claire gronde, amère mais mortelle;* *Une tempête magique étouffée par la Loi* *De ta peur se nourrit, souffle haut le bien de toi.* *Tu crées tes vils démons… Quelle ironie cruelle.* *Vos souffles s’entremêlent, Demacia entend;* *Ce pouvoir n’est pas noir, il est même éclatant.* *Ni interdit, ni libre. Écouté, contrôlé.* *Forte demacienne, oui, ton être frémis.* *Esprits, magies, unis. Non plus des ennemis;* *Libre du sombre poids, pourquoi ne pas voler ?* Je sais je sais ! J’ai trop de rimes pauvres ! Mais je cherche à donner en priorité un lien entre mes rimes, plus qu’à chercher la richesse de la rime. (oui je sais encore, on peut concilier les deux mais galère quoi !) C'est mieux ?
Enwei (EUW)
: > [{quoted}](name=Sondal,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=5ZnjhEf2,comment-id=00030000,timestamp=2019-03-13T22:37:17.303+0000) > > ABBA ABBA https://www.youtube.com/watch?v=XEjLoHdbVeE
Espèce de crétin ^^
Sondal (EUW)
: Poésie demacienne
Merci pour le retour, je m'en servirai pour la suite ! J'ai pas assez pensé à cette partie, dommage en effet ! Je ferai plus gaffe la prochaine fois
Glevda (EUW)
: Pourquoi tu as un -26? Tu as dis quelque chose contre les femmes ou l'écologie? Je regrette que tes alexandrins soient foirés (à moins que ce n'était pas ton objectif), mais j'apprécie quand même. Maintenant, pour ce qui est de la poétique, essaye de te renseigner concrètement sur les différentes règles au sujet des rimes et des liaisons pour parfaire l'ensemble et avoir de vrai hémistiches. Le chariot embarqué sur ce bateau verni Contenait tant de paille et _si peu de_ bagage. (un pauvre) Son fermier, au marin, dit qu'il est infini Non en aire ou en poids, mais en or et en gages. Cette petite strophe est improvisée et normalement les liaisons sont respectées, les rimes sont suffisantes ou riches et les hémistiches sont là. Si quelqu’un voit une erreur, qu'il ou elle me le dise.
Slt à toi ! Alors le score négatif ? Je sais pas et concrètement je m'en fou ^^ c'est qu'un carré rouge ça n'enlève rien à mon boulot ! Mes alexandrins sont foirés ? Où ça ? Je pense avoir respecté toutes les règles pour réaliser un sonnet dans les règles de l'art. 2 quatrain, 1 sizain séparée, ABBA ABBA CCD EED, avec le dernier vers assez fort et résumant le sonnet, Ouais je suis dacc les hémistiches je galère encore ^^ On peut toujours s'améliorer !
: C'est beau le poème :o mais c'est qui Raelle ?
Slt et merci à toi ! Raëlle est le nom de la demacienne du sonnet, bien que tu puisses mettre n'importe quel demacien doué de magie à sa place. C'est un clin d'oeil à un pnj sur un discord role-play :-) j'y joue un demacien qui justement est en train d'évoluer dans ce contexte houleux et va potentiellement pouvoir l'influencer !
Commentaires de Rioters
Mhasters (EUW)
: Azir mid ?
L'empereur de **SHURIMA** est satisfait de ton dévouement.
Serend1b (EUW)
: Vos premières parties : racontez-nous vos meilleures et/ou vos pires anecdotes de jeu !
J'attendais d'avoir assez de sous pour acheter un gros objet d'un coup. Je jouais Lulu et n'avait aucun objet jusqu'à pouvoir acheter une cape solaire... car j'aimais bien les effets graphiques..^^ (j'ai commencé lol avec la sortie de Lulu car sa musique de login était absolument géniale je trouvais) Je me souviens de râler car j'arrivais jamais à rattraper un ennemi, j'ai mis des semaines avant d'acheter des bottes
Guillorc (EUW)
: La base des missions c'est de faire découvrir des choses, pas forcément de farm :x
> [{quoted}](name=Guillorc,realm=EUW,application-id=0XJQUzri,discussion-id=hNnAE3Bh,comment-id=000000000000,timestamp=2018-07-25T09:27:26.643+0000) > > La base des missions c'est de faire découvrir des choses, pas forcément de farm :x Quel est le pourcentage de joueurs qui s'intéressent au lore de lol ?
: En tout cas sa fait plaisir de se donner du mal a créer un champion pour au final n'avoir "presque" aucun retour
> [{quoted}](name=Ultipowerful,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=4qex4rYp,comment-id=0001,timestamp=2018-07-17T08:12:48.062+0000) > > En tout cas sa fait plaisir de se donner du mal a créer un champion pour au final n'avoir "presque" aucun retour La dure vie des forum, tu sais jamais si ton post va marcher. Ne t'enchaîne pas aux réactions ou ça va te pourrir ^^
MSF Ness (EUW)
: [Evènement VS 2018] Gagnants du concours Fanfiction
***DEMACIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA*** En même temps, avec une musique aussi **EPIC**, il était impossible de faire quelque chose de nul (je parle pour tous les participants) Merci à vous :)
Aerwynd (EUW)
: Suite : -Je pourrais très bien transcender Darius, mais c'est toi que j'ai choisi. Cela fait très longtemps que je t'observe, Garen Crownguard. Depuis ton entrée dans le détachement hardi et même avant. J'ai vu des empires dont tu ne pourras jamais te représenter l'envergure, sombrer simplement car leur roi ne put dompter ma puissance. -Si je t'accepte en moi, je serais renié et banni de Demacia. Je trahirais mes idéaux. Mon oncle est mort à cause de la magie, je refuse d'en faire usage. répondit Garen, ne pouvant se relever. -Je lis en toi comme dans un livre ouvert, Garen, je sais ce que tu désire, je te connais mieux que quiconque. Si tu perds maintenant, je rejoindrais Darius, et s'en sera fini de Demacia. Je t'offre le pouvoir de modeler le monde comme tu l'entends, de fédérer des armées gigantesques, Demacia n'en sera que meilleure grâce à toi. Plus personne n'osera s'attaquer à ton royaume, tu seras son protecteur. -Je refuse d'utiliser la magie, est-ce clair ? La forme descendit au sol et s’agenouilla en face de Garen. -Un Dieu-Roi n'est pas un mage. Un Dieu-Roi est un protecteur, pas une abomination. Tu pourras protéger cette patrie que tu aime tant, pour l'éternité. Garen prît un temps pour réfléchir, Demacia était tout pour lui, protéger le roi était son seul but, son destin était de protéger un royaume. Ce qui s'offrait à lui allait permettre cette défense et la création d'un royaume comme il le désire, un royaume où règne la justice, la paix et le courage. -J'accepte. dit Garen en regardant l'entité dans les yeux. -Qu'il en soit ainsi. L'entité posa sa main sur celle de Garen, le temps reprît son cours normal et tous deux enfoncèrent l'imposante épée dans le sol en hurlant le nom du royaume gagnant la bataille et un Dieu-Roi. Darius fut instantanément foudroyé et repoussé. Une onde de choc phénoménale balaya toute l'armée Noxienne. -Repli stratégique ! Repliez vous ! ordonna Swain sur son cheval. Garen était debout, au milieu du champ de bataille, derrière lui, ses soldats s'étaient regroupés et portaient de grands boucliers blancs ainsi que des armures de la même couleur. Garen possédait lui aussi une nouvelle armure, il sentait courir dans chaque cellules de son corps, une puissance qu'il n'avait jamais ressentie. Les rares soldats Noxiens qui n'avaient pas réussi à s'enfuir du terrain boueux étaient stupéfaits de ce spectacle. -Mon frère... Il leva son épée blanche vers les cieux et les nuages se dissipèrent pour laisser apparaître un magnifique ciel bleu. -Gloire à Demacia ! scanda l'armée entière. Un sublime lion blanc apparût aux cotés de Garen et poussa un rugissement qui fit trembler la terre jusqu'au sommet du Mont Targon. Le premier Dieu-Roi de l'histoire était né.
Très bien ton histoire Aerwynd ! Heureusement que tu es la, je me sentais un peu seul à soutenir notre Dieu-roi Garen ^^
: Pas de problème pour t'avoir fait passé l'information Master Raclette !
> [{quoted}](name=riven burger63,realm=EUW,application-id=FpBKrQRo,discussion-id=e40Eo8uw,comment-id=000e0000,timestamp=2018-07-11T14:25:37.038+0000) > > Pas de problème pour t'avoir fait passé l'information Master Raclette ! Merci encore :-) Je ne supportais pas de voir autant de noxiens, il fallait rendre un peu de gloire à **DEMACIA !**
MSF Ness (EUW)
: [Concours Fanfiction] Événement VS 2018: L'histoire Dieu-roi attend d'être écrite !
*Ce récit enchaîne sur la dernière phrase de Garen*..**DEMACIA** --- Les mots de Garen résonnèrent dans le silence pesant, insufflant le courage chez certains, la résignation chez les autres. Les soldats demaciens se rapprochèrent, attendant un ordre, un geste, quelque chose ! Rien. Garen, leur capitaine, resta de marbre. Ils étaient huit. Huit membres du détachement Hardi, rassemblés en un même lieu, un évènement en soi. Parmi eux, la dernière recrue du Détachement, Sondal de la Maison Perdubois. Il observait son capitaine, effondré devant la perte du prince héritier, préférant rester silencieux. L’un des soldats, une femme aux longs cheveux d’or, approcha une main gantée pour saisir l’épaule du demacien. Elle n’en eu pas l’occasion. L’air se mit à crépiter tout autour d’eux. Au Sud, de sombres éclairs apparurent autour d’une petite troupe arborant une sombre hache sanglante comme étendard. « Les mages de Noxus ! » La guerrière prit rapidement les devants. « Formez un mur, protégez le seigneur Crowguard ! Pour Demacia ! » Quatre hommes et quatre femmes se placèrent entre Garen et l’apocalypse. Oubliés leurs doutes, oubliés les pleurs. *Il faut tenir !* Leur capitaine les regarda faire, comme s’il n’était que spectateur, serrant fort une broche aux ailes tachées de sang. Une sphère d’énergie destructrice fut projetée droit vers leur groupe. Sondal raffermit la prise sur son bouclier, courageux, décidé à protéger ses frères et sœurs d’armes, son capitaine, sa patrie, ses idéaux… jusqu’à la mort. Le choc fut… terrible… Boucliers et hommes volèrent de tout part, ne devant leur survie qu’à la pétricite imprégnant leurs armes et armures. Sondal s’écrasa au sol, crachant du sang. Il vit avec horreur quatre de ses compagnons rester au sol, morts. Au loin, des rugissements et cris de victoire. Les noxiens chargèrent, victorieux, confiants. À sa gauche, la guerrière se releva, empoignant fermement son épée, suivie des deux autres survivants. Elle le fixa durement, parlant d’un ton sec, inflexible. « Sondal ! On ne recule pas ! Jamais ! » La voix fit l’effet d’une claque. Il se releva d’un bond, prêt à venger ses amis tombés au combat. « A tes ordres, sœurette ! » La femme se contenta de sourire en collant son bouclier au sien. Le guerrier sentit la flamme du combat renaître en lui, menaçant de vaciller à tout instant face au chaos s’apprêtant à les frapper. « On ne va pas y arriver !... » Garen, protégé, n’entendit que vaguement ces dernières paroles. Le temps sembla ralentir, même, se figer. Les mouvements autours devinrent flous… Soldats, flammes.. même les montagnes au loin commencèrent à se déformer, à se mélanger, à perdre en luminosité. Son regard ne pouvait plus se détacher de l’aigle demacien, brûlant sa main au fer rouge. Le paysage devint de plus en plus sombre, il garda les yeux grands ouverts. Puis, comme un fil qui s’enroule et se déroule, le ballet de couleurs autour de lui se reforma. Il n’était plus sur un champ de bataille, il n’était plus entouré par le chaos. Devant lui se dresse un trône de pierre. Il est dans une caverne. De vieux souvenirs le submergèrent. Une sorcière, un jeune guerrier… Un sombre loup apparut, noir comme la nuit. Il sauta allègrement sur le trône en le fixant d’un air goguenard. Son pelage, presque irréel, lui donnait l’impression de flotter. Il était trois fois plus gros qu’un loup normal ! Lentement, il se mit à tourner autour de Garen, comme autour d’une proie. *Tu as, perdu !* Garen le fixa d’un regard vide. Il n’avait plus la volonté de se battre. Un mouvement attira son attention de l’autre côté de la grotte. Un autre loup rejoignit le premier. Il était plus grand, plus fort. Ses poils aux reflets sanglants semblaient crépiter de petites flammes. **TU AS, ECHOUE !** Le demacien se releva soudainement, mu par ses vieux réflexes de soldat. Il empoigna son épée en les défiant du regard. « Laissez-moi ! Monstres ! » Les deux bêtes s’esclaffèrent. *Mais tu es seul, petit demacien. Perdu dans un monde* **CRUEL !** Les deux bêtes se mirent à rire. Un rire cruel, froid, s’insinuant dans les brèches de son esprit forgées par ses doutes. « J’ai dit, LAISSEZ-MOI !! » Libérant sa rage, le demacien prit son épée à deux mains et la fit tournoyer, droit vers le cou du sombre monstre. Le coup était puissant, précis, implacable. La lame explosa en un millier d’éclats. Garen fixa stupidement son épée, réduite à néant, sous les rires de la bête. Le frère rougeâtre n’apprécia manifestement pas cet éclat de colère, enfonçant le guerrier par le flanc droit. Sa proie alla durement s’écraser contre une paroi de pierre à 10m de là, faisant s’effondrer quelques rochers sous le choc. Garen releva péniblement la tête, sentant sa volonté commencer à faiblir. Les rires continuaient, incessants. Brisant sa détermination. *Abandonne ! Viens donc avec* **NOUS !** *Nous avons un ami de la famille à te faire rencontrer !* **DOUX COMME UN AGNEAU !!** Garen se remit difficilement sur ses pieds, chancelants, hésitant presque. Il contempla l’insigne qu’il n’avait pas lâché. « Est-ce là ma fin ? » Murmura-t-il. Un reflet sur l’aile de l’aigle demacien attira son regard. Un profond regard azuré le fixait, dans son dos. Il se retourna vivement, voyant tranquillement adossé dans un renfoncement de la roche… un grand lion. De profonds yeux bleus, une crinière volant au vent. Tout en lui inspire force et puissance. L’immense félin détourna le regard, méprisant. Les deux loups se rapprochèrent de Garen, ne riant plus. Sur sa gauche, le sombre. *Qu’est-ce que tu fiche ici ?!* **C’EST NOTRE PROIE** rugit le pourpre sur sa droite. Le demacien les ignora, fixant le grand lion, presque implorant. « Qui est-tu ?! » Le second loup grogna, le projetant vers son frère qui l’attrapa entre ses mâchoires, faisant sinistrement craquer son armure. « Un Demacien n’abandonne jamais ! » Garen se débattit, tentant de se libérer de cette étreinte mortelle, sentant les canines accentuer leur pression. Il planta la garde de son épée brisée dans l’œil de la bête, la faisant rugir de douleur. Elle le relâcha en plongeant sa tête dans une mare non loin. De nouveau libre, il arracha les restes de son armure, regardant derechef le grand lion. « Aide-moi ! » Il esquiva d’une roulade une attaque du second loup. « Je ne peux tiendrai jamais seul ! » Le grand lion daigna le regarder. ***En es-tu seulement digne, mortel ? Mérites-tu mon pouvoir ?*** « Je veux le pouvoir de protéger mes compagnons ! Le pouvoir de porter haut et fort les valeurs de DEMACIA ! Le pouvoir d’abattre ceux qui se dresseront sur notre chemin ! » Sa voix était forte et dure. Les doutes firent place à la détermination. Le lion resta immobile, le jaugeant. Garen n’attendit pas sa réaction, il se remit en position pour affronter la bête tentant un nouvel assaut. **DU SANG !! QUE LE CHAOS REGNE POUR UNE LIBERTE TOTALE !!!** Garen ploya sous la force du loup, posant un genou à terre. A l’instant où les crocs allaient transpercer sa poitrine, une intense lumière éblouit les deux adversaires, les forçant à se séparer au risque de devenir aveugles. Garen sentit une formidable énergie l’envahir. Son esprit se raffermit, perdant une partie de son humanité en échange de la force nécessaire pour imposer l’Ordre et la Justice pour laquelle il se bat. Une immense épée se matérialisa entre ses mains. Elle vibrait d’un pouvoir divin, le même pouvoir coulant à présent dans ses veines. Le lion marcha à ses côtés, amusé. ***Essayons alors d’améliorer ce monde, ensemble.*** Puis il chargea le loup pourpre. Le combat fit rage entre les deux bêtes, de force égale. Garen fixa toute son attention sur le premier loup, avançant vers lui en grondant, ne voyant plus que de l’œil gauche. *Réflexion faite, je te tuerai moi-même, avec lenteur.* Il savourait le festin à venir, pliant ses pattes arrières pour bondir sur Garen. Ce dernier ne dit pas un mot, se permettant une légère provocation de la main droite. Le loup attaqua brutalement ! Garen planta son épée dans le sol, invoquant les pouvoirs désormais en sa possession. Le loup fut anéanti sous ses yeux par une titanesque épée faite de pure énergie, provoquant en lui le sentiment du devoir accompli. Il se tourna lentement vers le loup survivant, ayant repoussé le lion affaiblit par l’invocation de Garen. Les deux étaient à présent liés. « Au suivant. » Ce dernier le fixa de deux yeux emplit de pure haine. Il hésita, avança, prépara une attaque… puis recula, commençant à disparaître dans l’ombre. **NOUS NOUS REVERRONS, DIEU-ROI, ET J’AURAI MON CHAMPION !** Et le rêve explosa. Retour à la réalité, au champ de bataille. Garen se releva soudainement, brulant d’une force infinie. Devant lui, six corps arborant les armoiries demaciennes gisaient au sol. Un dernier se dressait, seul, face à un millier d’ennemi. A leurs pieds, une centaine de cadavres. Le Détachement Hardi a encore une fois prouvé sa valeur. La pointe émoussée de son épée traine au sol. Il est en sang, tenant fermement de son dernier bras valide le corps sans vie d’une femme aux longs cheveux blonds, arborant un sourire jusque dans la mort. Il hurle face aux soldats ayant précipitamment reculés, croyant être à l’origine de leur soudaine peur. « C’EST ÇA ! CRAIGNEZ LE COURROUX DE DEMACIAAA !! » Imposant, Garen s’approcha, posant un immense gant de plate sur son épaule droit, tenant toujours de l’autre la formidable épée bleutée. Sondal sursauta à ce contact, se tordant le cou pour découvrir le demacien… changé. « Capitaine… » Le Dieu-Roi se mit à ses côtés, parlant d’une voix calme, puissante. « Bien défendu, soldat. » Sondal sourit, pleurant de soulagement. « Vous m’avez sauvé de la dame de pierre. Et j’ai horreur des dettes. » Il posa doucement le corps de sa défunte sœur, fermant ses yeux de deux doigts avant de changer son épée de main. « Allons les venger. Allons leur inculquer la diplomatie demacienne jusque dans leurs os ! » Le Dieu-roi approuva gravement de la tête, se mettant lentement en marche vers les noxiens. Il avait une mission à accomplir, un Destin à apporter aux humains. Et il commencera par les faibles noxiens. « Demacia, pour toujours, à jamais. »
: Pub : [Concours FanFiction] Événement VS 2018
putain merci mec j'avais pas vu qu'ils l'avaient traduit en français ! Je fonce écrire un truc, pour **DEMACIA !**
Senket (EUW)
: Les gentils pas beau face au méchant pas beau ? Dur comme décision :-(
> [{quoted}](name=Senket,realm=EUW,application-id=FpBKrQRo,discussion-id=W9NV81Zb,comment-id=000a0000,timestamp=2018-06-21T20:16:33.827+0000) > > Les gentils pas beau face au méchant pas beau ? > > Dur comme décision :-( C'est plus une bataille d'idéologie :)
Senket (EUW)
: J'hésite...
*Se battre pour la justice au nom de* **DEMACIA** Choisi son camp gamin. Mais choisi bien.
: Plus badass que ça, tu meurs. Enfin si t'es moins badass, tu meurs aussi si t'es face à lui. Si seulement ce Aatrox pouvait faire taire tous les kikoos qui se plaignent "omg le mode clash marche pas" !
J'te suis sur ce coup ! On s'en branle de Clash !! Putain cette vidéo !!! Merci Rito <3 ça fait bien un an que le lore de Lol m'intéresse plus que le jeu ^^
: > [{quoted}](name=Master Raclette,realm=EUW,application-id=E1EHQe2R,discussion-id=TgtEN1iA,comment-id=00000000,timestamp=2018-05-30T14:19:43.961+0000) > > Ouaip ! Elle a quoi de "yolo" ?
> [{quoted}](name=Numer0 déux,realm=EUW,application-id=E1EHQe2R,discussion-id=TgtEN1iA,comment-id=000000000000,timestamp=2018-05-30T14:30:32.868+0000) > > Elle a quoi de &quot;yolo&quot; ? En général en face ça rage, du style ''qu'est-ce que vous foutez la ?'',pour moi y aller yolo c'est foncer sans réfléchir, c'est pas le cas la ?
: La stratégie yolo, c'est d'attendre dans le tribush bot adverse ? Oo
> [{quoted}](name=Numer0 déux,realm=EUW,application-id=E1EHQe2R,discussion-id=TgtEN1iA,comment-id=0000,timestamp=2018-05-30T14:11:24.235+0000) > > La stratégie yolo, c&#x27;est d&#x27;attendre dans le tribush bot adverse ? Oo Ouaip !
Commentaires de Rioters
: Perso j'ai 20 clés. Je pose ça là.
> [{quoted}](name=le berger du 31,realm=EUW,application-id=FpBKrQRo,discussion-id=ETe8nUBq,comment-id=0001,timestamp=2018-05-28T16:34:14.840+0000) > > Perso j&#x27;ai 20 clés. Je pose ça là. Ah ! J'avais 78 fragments, j'ai drop 26 clés d'un coup :)
: Honnêtement je pensait Ionia plus petite que le continent principal. parce que a vue de nez la puissance de Noxus à l'air très amoindri du coup eux qui était censé être les plus nombreux et étendue ;)
> [{quoted}](name=Elzingdach,realm=EUW,application-id=ymiGjIvP,discussion-id=YaHGnlvR,comment-id=0002,timestamp=2018-05-19T21:12:48.790+0000) > > Honnêtement je pensait Ionia plus petite que le continent principal. parce que a vue de nez la puissance de Noxus à l&#x27;air très amoindri du coup > eux qui était censé être les plus nombreux et étendue ;) je suis d'accord avec toi. On l'avait faite plus petite sur Soraka, mais après il faut se rappeler qu'est-ce qu'Ionia. Un immense lieu emplit de magie, dans lequel les humains ne sont qu'une partie d'un tout. Donc on pourrait imaginer leur continent comme la Russie, avec des regroupements d'humains à certains endroits.
: cultiver* btw. sinon c'est cool :D
> [{quoted}](name=GMDFreeZor,realm=EUW,application-id=ymiGjIvP,discussion-id=YaHGnlvR,comment-id=0000,timestamp=2018-05-18T12:33:26.858+0000) > > cultiver* btw. sinon c&#x27;est cool :D c'est une faute d'ortographe maléfique, alors ça passe
Commentaires de Rioters
: Je peux comprendre, je pense que tu dois trouver le moment où tu es le mieux disposé pour jouer ^^' Limite te faire un plan de bataille bien structurer : )
L'idée est sympa, mais je m'en bat tellement le steak aussi.. Je joue depuis 6ans et j'en est suprêmement rien à foutre du classement. Je pense que c'est ça, avoir le bon mental pour jouer à Lol Pk vouloir forcément monter en ranked ? Qu'est-ce que ça apporte d'être gold ou platine ? Les drafts et normals sont ce qu'il y a de mieux, j'y joue en soloQ et c'est là où je retrouve vraiment l'esprit de la communauté. Il suffit de sortir 2-3 conneries en début de partie, ça détend l'atmosphère et les gens en oublient même parfois de ***Raaaaaaaage***. Au final, j'ai monté mon mmr et je tombe régulièrement avec/contre des diam/plat alors qu'en ranked j'ai à peine le goldV
: Les deux : )
ok, après ça dépend des gens. Perso je pourrais jamais jouer avant de partir bosser, ce serait une torture :'(
: L'importance du mental sur LOL.
chouette poste, avec de bons tips ! Mais comment tu fais pour jouer le matin ? 3 games en plus ? Genre tu te lève très tôt ou t'as des horaires qui le permettent ?
Stalkeuse (EUW)
: Cosplay Morgana bewitching
Impressionnant ! Magnifique cosplay bien joué !! :) Petite question : comment tu as fait les ailes ?
Guillorc (EUW)
: Aucun champion a 3 stuns.... les plus gros cc sur un même champions seraient Leona ou Nautilus, réputés pour leur chain cc
> Aucun champion a 3 stuns.... les plus gros cc sur un même champions serait Leona ou Nautilus, réputés pour leur chain cc Si, LEONA ! Stun au bouclier Stun à l'ulti Stun à la lance (il est tout petit genre 0,2sec, mais t'es quand même stun, un atout secret de leona)
Nero In (EUW)
: Quizz des habilités
stun, stun, stun, BADASS
Ortiraas (EUW)
: > [{quoted}](name=Master Raclette,realm=EUW,application-id=aNtOsJOv,discussion-id=k2yA0i8d,comment-id=0003,timestamp=2018-04-04T12:59:13.030+0000) > > Des fois, j&#x27;ai l&#x27;impression d&#x27;être la seule personne au monde qui aime de plus en plus jouer à LOL après 7ans de jeu... Gameplay, la diversité des champions, skins, l&#x27;univers, la communauté (oui.) > Nah ! Je dois juste être un pauvre abruti qui ne sait pas comment *s&#x27;amuser*. Grand bien te fasse, je t'envie, j'ai jamais dis que c'est ce que tous le monde devrait penser, c'est pour ça que c'est mon bilan.
Mais je vois pas l'intérêt de ton post. Je veux dire, concrètement, ce que tu dis ne sert à rien pour faire avancer le jeu/le lore/le gameplay... C'est juste un post rage posé comme une pêche sur le fofo'. A quoi ça te sert de nous le dire ? Pourquoi ne pas plutôt nous parler de tes meilleurs moments passés au cours des 5 dernières années sur ce jeu ? Et que tu vas arrêter d'y jouer car maintenant il ne t'amuse plus. Du coup, on pourrais commenter de chouettes anecdotes, rebondir avec les nôtres, tenter de comprendre tes raisons... La, t'es juste partit pour être trash et générer de la colère pour toi et les autres. Tu vois ce que je veux dire ? Aborde le sujet par l'autre sens ! #Forabetterforum
Ortiraas (EUW)
: Mon bilan après 5 ans de jeu
Des fois, j'ai l'impression d'être la seule personne au monde qui aime de plus en plus jouer à LOL après 7ans de jeu... Gameplay, la diversité des champions, skins, l'univers, la communauté (oui.) Nah ! Je dois juste être un pauvre abruti qui ne sait pas comment *s'amuser*.
: Je chiale putain ! Ils auraient du ramener Sejuani directement, elle aurait fait le taf'
> [{quoted}](name=Pink Farmer,realm=EUW,application-id=EdBOrawZ,discussion-id=A7Kf7mAW,comment-id=00000001,timestamp=2018-03-14T14:24:52.910+0000) > > Je chiale putain ! > > Ils auraient du ramener Sejuani directement, elle aurait fait le taf&#x27; Bah je voulais du drama donc j'ai mis les faibles de la griffe hivernale. Si je voulais de l'**épic**, j'aurais mis la tribu des Avarosa, les seuls et véritables maîtres de Frejlord
Trapoblou (EUW)
: Chose promise, chose due, j'ai lu ton poste! J'aime beaucoup, ici, on sent parfaitement le loup, que ce soit dans les phrases courtes et marquantes, ou le texte rédigé au présent. Cet aspect du loup, à la fois proche de l'homme et étrangers à ses concepts, me rappelle dans une moindre mesure le loup de l'assassin royal (œil de nuit, si je me souviens bien). Bref, j'ai beaucoup aimé ce texte !
Cet aspect du loup, à la fois proche de l&#x27;homme et étrangers à ses concepts, me rappelle dans une moindre mesure le loup de l&#x27;assassin royal (œil de nuit, si je me souviens bien). Bref, j&#x27;ai beaucoup aimé ce texte ! Cet homme a des références ! merci en tout cas :)
Trapoblou (EUW)
: Sympathique, et j'aime bien l'idée d'écrire sur un skin plutôt que de prendre le risque d'aller à contre courant du lore officiel. Par contre, j'ai plus eu l'impression de lire les paroles de quelqu'un qui raconte l'histoire que de lire l'histoire elle même, ce qui tranche d'ailleurs énormément avec le passage au narrateur interne, et je me demandais si tu pouvais me parler de ta démarche.
> Par contre, j&#x27;ai plus eu l&#x27;impression de lire les paroles de quelqu&#x27;un qui raconte l&#x27;histoire que de lire l&#x27;histoire elle même, ce qui tranche d&#x27;ailleurs énormément avec le passage au narrateur interne, et je me demandais si tu pouvais me parler de ta démarche. C'était volontaire, j'ai recherché un effet de plongée. Au début, on accroche le lecteur en donnant des détails qui semblent inutiles mais qui le font doucement rentrer dans l'univers. Puis on rentre de plus en plus dans le personnage jusqu'à l'incarner en rentrant dans l'histoire et ne parler qu'au présent, accélérant le fil temporel jusqu'à parler de la scène à la seconde près. Je ne sais pas trop si j'ai répondu à ta question, j'ai un style un peu brouillon au final et c'est la première fois que je post une histoire sur un forum ^^ Après, j'en ai posté une deuxième dans [Atelier créatif] La corruption du Néant, avec le même style d'écriture. C'est cool que tu t'intéresse au style d'écriture, j'y avais jamais réellement réfléchi avant. Au fond, j'écris comme je le sens bien
: [Atelier créatif] La corruption du Néant
Yo les gens ! Super idée cet atelier ! Pour ma part, ça m'a inspiré une courte histoire en lien avec le néant et sa corruption. -------------- Chasser. _... Qui suis-je ?_ Rattraper… _... Qui étais-je ?_ Tuer ! _... J’étais quelqu’un ?_ DEVORER, DEVORER, DEVORER _... Des brides d’un passé_ Savourer, _... Un passé ? Moi ?_ Évoluer _... Ah, je me souviens._ Mémoire ? _... D’une partie du moins.._ Larme. … Je suis un loup… Des grands loups des neiges. Je dirige une meute au cœur de landes glacées. Je me suis établi à l’Ouest, nous sommes la meute la plus forte et la plus puissante ! Des humains traversent notre territoire, les fous... Le combat s’engage. A leur tête, une femelle aux yeux couleur glace. Ils nous écrasent. Je suis le dernier, le goût amer de la défaite empli ma gueule ensanglantée. Une course. Ils se jettent sur moi. Mes griffes déchirent, mes crocs mordent. Je suis vaincu à mon tour. La dominante s’approche de moi. Ses yeux sont si bleus… Elle pose une main aux reflets bleutés sur ma tête, j’entends sa voix dans mon esprit ! Je suis fort, elle veut me prendre à son service. Je refuse ! Elle me propose un combat, si elle gagne, je serai à elle, sinon… J’accepte, mais sans ses griffes de fer et sa peau d’ours. Sur un sourire, elle enlève sa lourde tenue et ses armes sous les exclamations de ses compagnons. Elle est à nue sur la neige, ignorant le froid mordant. Son corps arbore de nombreuses cicatrices et tatouages. Je pousse un puissant hurlement, elle impose, pour une humaine ! Dur combat… Elle me brise en usant de magie. Je ne lui en veux pas, j’avais déjà un peu honte de lui avoir retiré ses frêles avantages. Les années passent. A deux nous formons le plus puissant duo des toundras nordiques. Nous avons renforcé son clan humain et partîmes piller les riches contrées plus au Sud. Je mords à pleines dents dans d’étranges animaux à la chair succulente. Tout va bien. Ma sœur de meute s’est fait tatouer deux haches croisées sur la poitrine et les bras. Je lui demande ce que ça signifie. Elle me répond avec un sourire carnassier que ça fera plus de victimes sous mes crocs. Elle veut que l’on me marque de la même manière, je refuse. Quatre étés après notre rencontre. Elle prit homme et donna naissance à deux vigoureux enfants, un garçon et une fille. Ils ont l’air si fragile… Je pourrais les égorger d’un simple coup de dent. Le temps passe, je suis à l’apogée de ma puissance. Pourtant, j’avance la tête basse et la queue entre les jambes, tentant de faire disparaître mes pattes avant dans la neige sur lesquelles sont à présent tatouées deux haches croisées. Elle ne cesse de se moquer de moi, je lui envoie de la neige à la base du cou. Ce matin, nous partîmes rencontrer une autre humaine. Ma chef de meute me dit que c’est sa dominante à elle, j’ai peine à la croire jusqu’à la voir de mes propres yeux. Un colosse se dresse devant nous, mangeant une immense pièce de viande. Négligemment posé à côté, se trouve une masse de glace et… Un immense sanglier montagnard, de ceux qui résistent à une meute de 20 loups affamés ! Je ploie les pattes devant eux, imitant ma sœur de meute. La dominante finit tranquillement son repas, puis pose finalement son regard sur nous. Elle se lève lentement, venant dans notre direction, caressant d’une main sa bête de guerre et me jetant de l’autre l’os de son repas. Mes poils se hérissent au son qu’émet la carcasse en tombant devant mon museau. Une envie de meurtre m’emplit devant ce manque atroce de respect ! Je bande mes muscles, m’apprêtant à sauter… Et me fige net en voyant le regard assassin que me jette ma compagnonne. De celui qu’elle fait lorsque je m’emporte dans la fureur du combat, précédant toujours une raclée mémorable. Je prends l’os dans la gueule et le mâche consciencieusement, me faisant tout petit. Le sanglier me remarque et émet un grognement s’apparentant à un rire, je l’ignore, trop fier pour m’abaisser à son niveau, quand bien même il serait encore deux fois plus grand. Les deux femelles se saluent d’un grand coup de poing. La discussion s’engage. Cette femelle approche la main de mon pelage nacré. Je vois la main venir, seule MA dominante m’ai jamais touché ! Je grogne en fixant les doigts ennemis, surpris de ne pas voir ma compagnonne me défendre. Pire, elle me jette un regard où transperce la peur. C’est la première fois que je la voie ainsi. Les doigts se rapprochent, ils sont à quelques centimètres de mes poils, ils rentrent dedans, farfouillant allègrement, s’accaparant ma chaleur ! Je continue de grogner, mais ne riposte pas. Qui que soit cette humaine, elle est extrêmement dangereuse. Un soleil plus tard. Nous sommes de retour au sein de la meute humaine. Le voyage de retour s’est fait dans le silence. Je pressens que quelque chose d’important s’est produit, ma sœur de meute a l’air tourmenté. Elle me dit qu’elle a reçu l’ordre d’aller enquêter vers les grandes eaux, les humains ont repéré une maison de bois flottante, détruisant systématiquement tout sur son passage, ne laissant que des terres… _Corrompues._ _Corrompre_… Je ne comprends pas ce mot. _Arides, _ _Mortes, _ _Agressives ! _ Me répond-t-elle, visiblement sur les nerfs. Je n’insiste pas. Un petit être me saute sur le dos, suivis d’un second. Je réagis à peine, les ayant flairés deux kilomètres à l’avance. Les petits de ma sœur humaine. D’un bond, je tente de les faire tomber, ils rient aux éclats. Ils doivent avoir dans les 4 étés. Notre jeu arrache un sourire à leur mère. Rectification, ils sont les trois seuls humains à m’avoir jamais touché avec ma permission. Les jours passent, la meute a atteint la cote grâce à mes conseils. _Je sens un amer regret m’emparer._ Nous observons la brume naissante, en quête de ce nid flottant. Mon poil se hérisse, je sens une présence approcher. Elle ne ressemble à rien de ce que je connais. _Ça_ approche. De l’ombre sortit enfin la chose difforme. Le bois est explosé, violet. La brume sort de son ventre éventré. Elle rentre dans mes poumons, me brouille la vue. Il est immonde, semble évoluer et changer de forme. Les choses mortes ne s’animent pas ! A son bord, sur les voiles déchirées, sur un mat hérissé de crocs, des éclairs violets et bêtes difformes, immondes. L’une d’entre elle arbore six pattes plaquées de dards, une gueule remplie d’échardes, faite pour chasse, déchirer, dévorer. Je perds mon odorat, submergé par des odeurs de mort, de putréfaction… Elles nous attaquent ! Je défends bravement les enfants sur ordre de leur mère. De loin, je vois des éclairs s’échapper de la brume. A leur contact, les humains sont consumés, non, _consommés._ Certains deviennent des monstres. Les hurlements sont terribles à entendre. La fille se met à pleurer, le garçon me sert fort une patte arrière. Les humains meurent plus vite qu’ils ne respirent. Les râles d’agonie font place aux hurlements d’outre-tombe, de monstres difformes qui ne connaissent qu’une chose, _corrompre. _ Mes griffent raclent la neige. Je suis tétanisé. Un véritable cauchemar se déroule sous mes yeux terrifiés. Je vois leur père se faire couper en deux. Le bas se désintègre au contact d’un éclair violet. De son torse, explose une multitude de cloques violettes, libérant quatre paires d’ailes. Son regard n’a plus rien d’humain, le crâne à moitié apparent. Il s’envole et se jette droit sur sa progéniture dans un vrombissement ignoble. La fille se met à hurler ! Ce cri _humain_ me ramène brutalement à la raison ! Je m’élance d’un bond sur la bête, lui arrachant la tête d’un puissant coup de crocs. Nous nous effondrons au sol. Son corps émet des spasmes et étincelles violettes. Plusieurs d’entre elles atteignent mon pelage, se mettant immédiatement à grignoter mes poils. Elles atteignent la peau, mettant la chair à vif. J’ignore la douleur naissante, cherchant du regard les enfants sous ma protection ! Ils sont à l’arrière, encore vivant mais terrifiés. Il ne reste quasiment plus d’êtres vivants. Des cloques violettes se forment au sol. Je peux voir au travers des membranes des choses en train de grossir, une multitude de veines s’étirant des monstruosités tout autour d’elles, corrompant le sol et détruisant les cadavres des guerriers humains. Au large, je peux voir l'embarcation humaine continuer son chemin. Elle n'a même pas ralentit... Nous avons grossis ses rangs, et elle n'a même pas _ralentit !_ La douleur sur mon torse me ramène à la réalité infernale. Il faut fuir ! La peur remplit mon cœur que je pensais si vaillant ! Dans cette tourmente, une dernière étincelle de _vie_, une lueur bleutée, ma sœur de meute ! Elle se bat à un contre cent ! Un éclair fonce droit sur elle ! Je saute pour la sauver et me prends l’éclair à sa place ! Je suis immédiatement jeté au sol. J’émets un hurlement déchirant! Je _disparais !_ J’ai été touché dans le dos, la peau a déjà disparu. La douleur disparaît rapidement, _faute de nerfs et de corps en général. _ Ma vue se brouille. Une humaine se penche sur moi, me criant des mots dans son étrange langage. _Je la connais ?_ Une intense chaleur m’envahit. De ma gueule, coule une bave violette noircissant le sol. Mes yeux prennent une teinte violette. Je perds lentement conscience, emporté dans un flot d’oubli et de violence. Une créature me prend la tête à deux mains, me dévisageant d’un profond regard bleuté. Je n’arrive pas à mettre un mot, une sensation, sur elle… Mais j’aimerais bien la manger. Ma respiration commence à s’emballer, je sens des excroissances me pousser dans le dos sur les pattes et le ventre. La sensation de faim s’accentue ! De ma gorge ouverte sort un grognement monstrueux, à l’image que je prends. Des larmes se mettent à couler de ce regard azuré. Je sens un baiser se poser sur le dernier carré de pelage que je possède encore sur le sommet de mon crâne. Puis elle s’éloigna, disparaissant dans une explosion magique pour saisir deux petits êtres au passage et s’enfuir vers les immenses terres gelées. _Je me relève._ _Qui suis-je ? _ _J’ai faim._ _Là-bas._ _Une piste. _ _De la viande fraiche. Un grand être et deux plus petits._ _Mon cœur noirci s’emballe._ _La chasse commence… _
: Juste génial ! J'espère que tu en referas d'autres !
Merci :) Après pour écrire je marche à l’inspiration et au rêve. Peut être apprendrons nous un jour ce qu'il est advenu de notre rescapée, si elle survit...
UmiYordle (EUW)
: Idée de championS !
J'aime beaucoup ton idée, mais je changerai l'ulti pour renforcer l'idée que tu joues une mini équipe au sein de ta propre équipe ! Du style quand tu actives l'ulti, ton trio explose et les trois sœurs attaquent tous les champions dans une zone en attaquant par ordre d'importance les plus faibles en %PV (touche trois cibles max du coup, s'il n'y a qu'un seul champion, il se retrouve soudainement à un contre trois). L'effet pourrait durer genre 5sec et les sœurs se balader d'une manière aléatoire dans une zone que tu auras défini à l'activation et que tu pourras faire bouger. Après, ta hitbox sera plus grosse que les autres champions, ça peut être une nouvelle approche du jeu, à moins que les trois sœurs ne soient des enfants yordle.
: [Fanfiction.] Nami des abysses.
Ouah Nami elle est du Pas-de-Calais ^^
Commentaires de Rioters

Sondal

Niveau 90 (EUW)
Total votes positifs
Créer une discussion